Musée Lalique, le double anniversaire

C’est un savoir-faire, une histoire. La verrerie a touché ses lettres de noblesse grâce à René Lalique et aux artisans de Wingen-sur-Moder. L’usine célèbre en 2021 ses 100 ans, le Musée ses 10 ans, alors forcément, ça se fête. La directrice du Musée, Véronique Brumm, est heureuse de tourner une page plus joyeuse, après plus d’un an d’incertitudes liées à la situation sanitaire.

94
Le Musée Lalique a rouvert ses portes le 19 mai et espère maintenant un bel été / ©CCPLPP

Maxi Flash : Véronique, on vous avait appelée début octobre pour faire un point sur la reprise… Entre-temps, un deuxième confinement, et l’on est déjà heureux de pouvoir parler d’autre chose que de Covid ! 

Véronique Brumm : Clairement, ça nous a fait du bien de rouvrir le 19 mai dernier après six mois de fermeture. Même si le protocole sanitaire reste strict, c’est une nouvelle bouffée d’oxygène.

Difficile de préparer les 10 ans du Musée ? 

C’est sûr ! Le contexte n’était pas hyper favorable à l’organisation d’un anniversaire, surtout que l’on espérait d’abord ouvrir en février avec une belle expo. Finalement, on a dû la reconfigurer avec cette ouverture de mi-mai, pour la prolonger jusqu’en septembre. Elle retrace les événements phares qui ont marqué la vie du Musée. C’est une petite expo on va dire, mais qui pour nous est très importante. 

Que va-t-on y trouver ? 

Déjà, tout ce qui va tourner autour des Arts de la Table. En France, on aime bien traîner à table (rires), donc on voulait quelque chose d’un peu festif, quelque chose autour de la convivialité, tout en montrant la diversité des créations. On a par exemple certains objets complètement tombés en désuétude, et l’on a cette partie ludique et en même temps sur les usages. 

Quels objets par exemple ? 

Ce qui va être de l’ordre des motifs décoratifs de centre de table… Ils étaient très prisés à une époque, symboles d’un certain luxe, mais ça ne se fait plus. Pareillement, on a un porte-couteau, je ne suis pas sûr que beaucoup d’enfants connaissent cet objet ! On a aussi des confituriers, qu’on ne voit plus de nos jours. Pourtant, tout cela contribue à une belle table.

Les vases signés Lalique, c’est autre chose ! / ©laliqueSA

En 10 ans, comment a évolué la fréquentation ? 

On a fait 100.000 entrées la première année, et l’on a stabilisé ensuite autour des 50.000 par an, alors que les études de faisabilité nous situaient plutôt autour des 30.000. On voit que dès la réouverture, les visiteurs sont à nouveau au rendez-vous, on a des classes qui reviennent. 

10 ans, c’est un bel âge, mais c’est aussi le moment de se tourner vers l’avenir… 

Tout à fait ! On avait un gros projet, mais on a dû le reporter à cause de la crise sanitaire. Là, on va pouvoir entamer le renouvellement des outils médias, avec des objets plus ludiques, tout en gardant une base scientifique. Notre public nous trouvait parfois un peu trop élitistes, donc on a voulu répondre à ces attentes-là. On va réaménager les espaces, présenter des périodes emblématiques, et aussi rendre un hommage appuyé aux verriers qui perpétuent le travail, ici, à Wingen. Il fallait vraiment leur rendre hommage autant qu’ils le méritent. 

On pourra voir quelques pièces d’exception pour cet anniversaire ? 

On est en relation avec le Musée Gulbenkian à Lisbonne, dont le fondateur avait acheté 150 objets à René Lalique. On leur a prêté une cinquantaine de pièces, et en guise de « retour », ils vont aussi nous prêter des pièces que l’on pourra exposer chez nous.  

 


 

Demandez le programme !

En plus de l’expo installée jusqu’en septembre, vous pourrez profiter de l’événement « Vive les Vacances » le week-end des 10 et 11 juillet, avec des ateliers en tous genres pour les plus jeunes, des « petites manipulations », selon Véronique Brumm, la directrice du musée.
« On va affiner ça pour tenir compte des mesures sanitaires. » 

Autre temps fort, c’est la Nuit des Musées, dès ce samedi 3 juillet, avec ouverture des portes de 18h30 à 23h, avec notamment des cracheurs de feu sur le parvis ! 

D’autres animations sont proposées tout au long de l’été, à découvrir sur le site musee-lalique.com  

CONTENUS SPONSORISÉS