Murray Head : « J’aime voir les gens sortir avec des sourires »

Il y a cinquante ans, en 1972, il sortait son premier album intitulé Nigel Lived. Quelques années plus tard, c’est Say It Ain’t So qui voit le jour et Murray Head rencontre le succès. Depuis, il n’a jamais arrêté. Le chanteur britannique, amoureux de la France, sera de passage au Fil d’eau de La Wantzenau le 29 avril.

139
Murray Head reprendra ses grands classiques lors de son concert à La Wantzenau. / ©Mike Ross

Maxi Flash : Vous avez une longue carrière et de nombreux albums derrière vous. Qu’est-ce que vous avez prévu pour vos prochaines dates ?

Murray Head : L’album Say It Ain’t So a presque cinquante ans. Je me suis dit : si les gens l’ont écouté en boucle, pourquoi ne pas le reproduire comme ils l’ont entendu ? On le jouera en acoustique, comme à l’époque. On reprendra aussi des choses plus modernes. J’aime voir les gens sortir avec des sourires. On partage beaucoup avec le public. Pendant ces deux ans, je pense qu’il a découvert à quel point la musique lui manquait, et à quel point elle est essentielle. Il y aura probablement un dernier disque, mais il sera pour moi. Je ne sais plus pour qui j’écris. Les gens de mon âge commencent à disparaître.

Vous entretenez un lien avec notre pays depuis les années 70. Vous y avez chanté et même tourné dans plusieurs films, aux côtés de Brigitte Bardot et même Jean Rochefort. Et vous y vivez !

Oui, j’habite dans le Béarn depuis une dizaine d’années. Je suis un saltimbanque nomade donc je ne suis pas 100% sédentaire. Je pense que c’est l’endroit où je mourrai. C’est un lieu formidable. Lors de mon temps libre, je bricole et j’essaie de rendre service à cette maison qui existe depuis 1480. Petit à petit, on arrive à la remettre sur pied. J’aime beaucoup la province. Ce sont des lieux chargés d’histoire. C’est une France que je n’ai pas apprise à l’école.

Notre journal couvre une grande partie de l’Alsace. Connaissez-vous la région ? Avez-vous des souvenirs ici ?

Je connais bien, mais ne demandez pas tous les lieux que j’ai visités. Avec le temps, je n’ai pas tout retenu. On a beaucoup joué dans le Nord-Est et en Alsace. J’étais à la Foire aux Vins de Colmar en 2019, c’était génial. J’aime beaucoup votre public. Ils sont accueillants et c’est un plaisir de jouer ici. Je suis toujours bien reçu par le public. On y joue dans moins d’un mois et j’ai hâte.

CONTENUS SPONSORISÉS