Mini John Cooper Clubman et Countryman All 4 : la puissance maxi

Mini gonfle la cavalerie de ses deux modèles John Cooper Works Clubman et Countryman à 306 chevaux, les plus puissants jamais homologués pour la route.

0
21

A l’occasion du soixantième anniversaire de la Mini sur le circuit automobile de l’Ouest parisien, outre des Mini historiques de 1959 à 2000, nous avons pu prendre le volant des modèles les plus puissants jamais homologués pour la route par le constructeur germano-britannique : la Mini John Cooper Works Clubman All 4 et son « clone » SUV en version Countryman. Les deux versions sont animées par un moteur turbo quatre cylindres d’une puissance de 306 ch qui leur permettent de désormais rivaliser dans le segment des compacts haut de gamme, avec les modèles ultra-sportifs de Mercedes, Audi et autres Volkswagen.

Objectif performance et sécurité

Entre les modèles des années 1960 et ceux de cette fin 2019, il y a de toute évidence un monde. Même si elles ont un vrai look de compactes et que tout le design s’inspire des années pop britanniques, les Mini d’aujourd’hui ont pris de l’embonpoint et du poids. Pensez donc, le Countryman mesure 4m30 de long pour 1m82 de large sur 1m56 de haut et pèse 1 675 kg. La Clubman est un peu moins haute (1m44), moins large (1m80), moins longue (4m27) et moins lourde (1 565 kg). Elles reposent sur la plateforme UKL2 partagée avec BMW qui a également fourni le moteur des deux modèles, celui de la M135i. Il est combiné de série avec une boîte sport Steptronic à 8 rapports disposant de 3 modes de conduite (Eco, Normal et Sport), avec autobloquant mécanique pour les roues avant et la transmission intégrale All 4.

S’ajoutent à tout cela une technique de liaisons au sol spécifique ainsi que des modifications supplémentaires pour la rigidité de la structure de carrosserie, de la liaison du moteur et de la suspension. Le résultat est bluffant. Bien sûr, on est bien loin des sensations éprouvées au volant d’une Mini Cooper des années 1970 car ces autos sont bien plus grandes, plus lourdes mais plus puissantes et bénéficient de toutes les technologies d’assistance à la conduite. La Clubman et le Countryman JWC All 4 restent avant tout des autos conçues pour transporter une famille en toute sécurité mais on peut aussi s’amuser avec.

Facile à conduire

Les 306 chevaux sous le capot répondent bien présents dès qu’on les sollicite et « gomment » aisément le handicap du poids. L’avantage des technologies actuelles, c’est que, du coup, cette auto est aussi plus facile à conduire que son ancêtre, et que l’on peut très vite se prendre pour un champion à son volant tout en préservant notre santé car le confort est garanti. Mais attention, même s’il est très efficace, le freinage n’est pas celui d’une bête de course. Il faut veiller à le ménager sur circuit, faute de quoi vous vous offrirez de belles émotions. La boîte sport Steptronic à huit rapports est bien étagée et très appréciable sur route. Sur circuit, toutefois, les palettes au volant se montrent très utiles pour tirer le meilleur parti des 450 NM de couple disponibles sans avoir à subir le petit temps de latence dans les changements de rapports de la boîte auto, même en mode sport. Le Mini JCW Clubman se catapulte en 4,9 secondes aux 100 km/h et le Countryman en 5,1 secondes. La transmission intégrale All 4 qui répartit au mieux le couple (jusqu’à 450 Nm) entre avant et arrière, ainsi que le différentiel autobloquant mécanique sur le train avant qui transfère le couple à l’autre roue en cas de patinage, assurent la parfaite dynamique de l’auto en toutes circonstances. Seule la suspension un peu raide vous rappelle que vous êtes bien dans une Mini.

Sportif et familial

S’ils sont indubitablement sportifs, la Clubman JCW et le Countryman sont également des voitures conçues pour les familles et conservent donc l’aspect pratique du genre. Via ses deux petites portes battantes so british, la Clubman dispose d’un volume de chargement de 350 litres et d’un habitacle confortable pour accueillir quatre adultes de bonne taille, alors que le Countryman avec sa banquette coulissante et fractionnable dispose d’un coffre de 450 litres et donc d’une plus grande modularité. Sur le plan esthétique, si le Countryman a peu évolué, la Clubman reçoit quant à elle de nouveaux phares LED avec fonction matricielle et des feux arrière à LED au look Union Jack. Pour le design sportif, le toit de couleur (blanc, noir ou rouge) est offert en série, et pour 250 €, des bandes noires ou rouges peuvent décorer le capot. Dans l’habitacle, peu de nouveautés. L’ambiance Mini reste toujours aussi typée avec l’écran central rond de 6,5 pouces pour la radio et la connectivité USB et Bluetooth. On peut regretter que pour bénéficier du GPS et de l’Apple CarPlay (Android Auto n’est pas disponible) avec un écran de 8,8 pouces, il faille passer par la case option pour s’offrir le système « connected navigation ». Pour le reste, Clubman et Countryman JCW reçoivent en série le régulateur de vitesse, la climatisation bi-zone, le freinage d’urgence, le maintien en ligne, le stationnement semi-automatique, des radars avant et arrière et des sièges sport ainsi que l’ouverture et le démarrage mains libres.

La Clubman est vendue à partir de 44 900 € et le Countryman JWC All 4 à partir de 46 900 €.