McLaren Artura : bienvenue dans le futur des sportives de rêve

La nouvelle McLaren Artura développe 680 chevaux mais rejette moins de CO2 dans l’atmosphère qu’une Renault Twingo ou une Toyota Aygo-X.

53
©McLaren

Notre marché automobile se prépare à une transformation sans précédent. Rendez-vous compte, d’ici 2035, il ne sera même plus autorisé de vendre des voitures équipées d’un classique moteur à explosion en Europe !

Voilà pourquoi les constructeurs sont obligés de s’adapter. Y compris les marques les plus prestigieuses. Alors que Ferrari compte actuellement deux sportives hybrides à son catalogue et que Lamborghini en lancera une l’année prochaine, McLaren commercialise désormais l’Artura.

Cette authentique supercar fait tourner toutes les têtes avec ses lignes affriolantes mais elle ne rejette officiellement que 104 g/km de CO2. A titre de comparaison, une Renault Twingo ou une Toyota Aygo-X émettent plus de gaz à effets de serre dans l’atmosphère. Mais comment est-ce possible quand on parle d’une voiture de sport de 680 chevaux ? Tout simplement grâce à la technologie hybride rechargeable de la bête, permettant de rouler en 100 % électrique sur une distance de 31 kilomètres.

©McLaren

Conduire une McLaren, ça prend aux tripes

On parle pourtant bien d’une vraie sportive d’exception. Déjà rien qu’à l’installation dans cette auto mesurant moins de 1,2 mètre de haut, les quelques contorsions nécessaires pour se frayer un chemin jusqu’au siège conducteur vous donnent l’impression de changer de monde.

Une fois la porte en élytre refermée, on se retrouve au ras du sol dans une auto conçue à 100 % pour la performance. Et il suffit de réveiller le moteur à explosion présent derrière les sièges, en activant simplement les modes Sport ou Track, pour prendre la mesure de son potentiel. Capable de se catapulter plus fort qu’une Lamborghini Aventador Ultimae de 780 chevaux, l’Anglaise offre surtout des sensations de pilotage uniques sur le marché.

Elle cherche à vous donner en permanence le maximum d’informations possibles sur ce qu’il se passe entre vos mains et la route. Sa direction et le ressenti de sa pédale de frein sont moins « filtrés » que sur la plupart de ses concurrentes. Volant en main, les balades routières se transforment vite en aventure de pilotage…

©McLaren

Un engin élitiste

Malheureusement et comme ses concurrentes de chez Porsche, Ferrari ou Lamborghini, cette McLaren Artura restera inaccessible pour le commun des mortels : comptez
235 548 € sans la moindre option, une addition similaire à celle d’une Lamborghini Huracan ou d’une Maserati MC20.

Seul avantage financier, son moteur hybride bien conçu lui permet d’éviter le malus écologique de 40 000 € contrairement à la plupart de ses rivales.

Si vous gagnez au loto et que vous voulez faire l’expérience de pures sensations de pilotage, cette nouvelle voiture de sport anglaise a en tout cas toute sa place dans la catégorie des voitures de rêve.

CONTENUS SPONSORISÉS