Maxime Lenglet, directeur général d’Oktave : « Un million de passoires thermiques » à rénover

La loi de transition énergétique de 2015 fixe pour objectif que l’ensemble du parc immobilier français soit BBC (bâtiment basse consommation) à l’horizon 2050. Oktave, la plateforme parapublique de la région Grand Est, se veut tiers de confiance, du projet à la réception des travaux de rénovation énergétique.

265
Maxime Lenglet, directeur général de Oktave.

Comment est-ce qu’Oktave fonctionne ?

Maxime Lenglet : Oktave accompagne les propriétaires dans leur projet de rénovation, en maison individuelle ou copropriété sur toute la partie conseil dès la phase de réflexion, puis, si projet il y a, on se déplace pour faire un audit énergétique. Ensuite viennent les propositions de scénarios de travaux, et l’estimation des coûts. Enfin, on regarde quelles sont les aides disponibles et les financements à mettre en œuvre, et comment tout cela vient le moins possible déséquilibrer le budget, au regard de l’effort financier et de l’économie dégagée sur la facture d’énergie. On intervient et jusque là c’est gratuit. Ensuite, la particularité d’Oktave est de préfinancer les aides en rendant l’argent disponible dès le départ des travaux.

Quelle est l’état du parc immobilier de la région ?

Dans la région Grand Est, il y a de 2,8 millions de logements, dont 60% de maisons individuelles, soit 1,6 million. Parmi elles, 1 million ont été construites avant les années 73-74 et les premières réglementations thermiques. Certaines ont déjà été rénovées, d’autres plus récentes ont besoin de l’être, donc globalement, il y a un million de passoires thermiques. D’ici 2050, il faudrait donc faire 35 000 rénovations lourdes par an. L’ambition d’Oktave est de 500 par an. Aujourd’hui nous sommes 30 personnes, il faudrait être trois fois plus et on y arrivera.

Concrètement, comment faire des économies d’énergie aujourd’hui ?

Avant la crise ukrainienne, la facture énergétique du Grand Est était de 2 md€ par an. Pour que la rénovation soit performante, il faut qu’elle soit globale. Notre rôle est d’accompagner des projets ambitieux, pas un simple changement de chaudière. Votre toit, vos murs sont-ils isolés ? Vos fenêtres sont-elles récentes? Le chauffage quel qu’il soit, c’est la conclusion. L’isolation de la maison c’est un résultat immédiat ! Je vais diviser par 4 ou 5 ma facture d’énergie en me protégeant de l’augmentation du coût de l’énergie. Sauf que la rénovation énergétique, ça ne se décrète pas, ça s’accompagne, ça se motive et surtout, ça se finance.

CONTENUS SPONSORISÉS