Maxi Flash, votre choix numéro 1 pour vous informer

Les chiffres ne disent pas toujours la vérité. Mais dans certains cas, ils sont imparables. Ceux du sondage* Ed institut confortent Maxi Flash sur son territoire avec 248 800 prunelles de nos yeux attirés chaque semaine par la quarantaine d’articles d’information locale qui leur est destinée. La mode est au circuit court, et ça tombe bien, votre journal est dans cette tendance depuis 5 ans. Nos lecteurs sont à quelques kilomètres de ceux qui sont mis en lumière dans nos pages, et le plus souvent ceux qui lisent Maxi Flash sont dans Maxi Flash. *Étude réalisée par ED Institut sur la base de 504 personnes ayant répondu au questionnaire par téléphone entre le 4 mai et le 8 juin 2020.

0
544
Une partie de l'équipe de Maxi Flash découvre les résultats de l'étude.

Ainsi, vous êtes 124 440 ! C’est 7 140 de plus en trois ans.

Nous n’avons pas l’habitude de faire de l’autosatisfaction, mais, avec une notoriété globale toujours très bonne (94% vs 92% en 2017) et une notoriété spontanée qui reste bonne et stable (60% citent spontanément Maxi Flash lorsqu’on leur parle de journaux gratuits), les chiffres de ce sondage sont très prometteurs.

Le but de cette enquête était de mieux connaître notre lecteur type, et nous en savons un peu plus sur vos habitudes. Par exemple: chaque semaine en moyenne, vous passez
18 minutes avec nous, à vous informer gratuitement grâce au canard préféré du Nord Alsace. Nos articles vous touchent puisque les rubriques qui vous passionnent le plus souvent dans notre titre sont les informations locales. Mais plus généralement, vous consommez la totalité du journal, car 93% d’entre vous trouvent nos papiers intéressants. Le but est atteint, il s’agit bien de l’ADN de Maxi Flash.

Maxi Flash n’est pas subventionné contrairement à la grande majorité des journaux français (payants et gratuits), alors, sans nous raconter d’histoire, nous sommes très heureux de constater que 82% de nos lecteurs sont attentifs aux offres commerciales. Ce qui signifie que les annonces publicitaires, nos seules sources de revenus, sont remarquées et ont leur juste place dans Maxi Flash. Nous savions déjà que nos clients étaient satisfaits, c’est une confirmation. Nous fabriquons chaque semaine un support grand public : 16 136 lecteurs ont de 15 à 23 ans, 18 762 de 24 à 35 ans 19 579 de 36 à 45 ans, 32 502 de 46 à 59 ans et 37 461 ont 60 ans et plus.

Enfin, vous êtes fidèles. À cette question de l’enquête : Au cours des 12 derniers mois, avez-vous lu Maxi Flash ? 73% des Nord Alsaciens interrogés ont répondu oui, soit 4% de mieux qu’en 2017. À la même question, les presses quotidiennes régionales sont à 64%.

Un dernier chiffre : 91% des lecteurs apprécient Maxi Flash et le trouvent utile. Ça tombe bien, c’est exactement pour cela qu’il existe. Pour vous informer, donc pour être utile.

*Étude réalisée par ED Institut sur la base de 504 personnes ayant répondu au questionnaire par téléphone entre le 4 mai et le 8 juin 2020.


Entretien avec Hervé Floriot, Directeur de la publication & Fondateur

Hervé Floriot, directeur de la publication et fondateur

Quelle est votre réaction après la publication du sondage Ed Institut ?

C’est une grande fierté, une très grande joie. Cela vient récompenser les efforts de toute l’équipe qui accompagne le journal depuis cinq ans.

Maxi Flash est en progression, pourquoi ?

Grâce à un contenu de proximité très diversifié qui est mis à disposition gratuitement dans toutes les boîtes à lettres et les 80 dépôts disséminés dans toute l’Alsace du Nord. Une information locale et positive qui s’inscrit durablement dans le quotidien des Alsaciens du Nord.

Quels chiffres de ce sondage sont les plus marquants ?

Ils sont nombreux ! J’en donnerais trois. Le premier est indiscutablement le nombre de lecteurs réguliers : 124 440, soit 70 % de la population nord-alsacienne de plus de
15 ans. Le deuxième est d’être considéré comme un journal d’utilité publique, 91 % de la population déclarent que les informations sont utiles pour le quotidien, et 82 % plébiscitent les offres commerciales de nos partenaires. Le troisième c’est d’obtenir 92 % de notoriété après cinq années d’existence, c’est une première dans ma vie professionnelle et un bel indicateur de réussite.

Et le plus encourageant ?

Un taux de lecture supérieur à la moyenne nationale de 18 minutes par numéro.

Maxi Flash doit s’améliorer sur quel point ?

Une entreprise qui n’innove pas est une entreprise en danger. Le journal doit continuer à progresser dans tous les domaines. Maxi Flash est un média chaud qui se doit d’être réactif, de se réinventer régulièrement, que ce soit sur la mise en page, les sujets traités et la diffusion. C’est pourquoi nous mettons un point d’honneur à développer également toutes nos offres digitales avec, entre autre, des contenus exclusifs pour le web.

Quel est l’impact de la crise sanitaire sur votre publication ?

Comme beaucoup d’entreprises, nous avons dû fermer le journal, faute d’imprimeur et de distributeurs. Cependant, nous sommes restés très actifs sur les réseaux sociaux et sur maxi-flash.com en publiant chaque jour de nouveaux articles. Nous avons augmenté les visites de 85% sur le site durant le confinement. Nous avons également mis à profit cette période pour lancer à partir de ce numéro une formule encore plus enrichie.

Le journal fêtera son 5e anniversaire dans quelques semaines, c’est une belle aventure ?

Oui, c’est une aventure extraordinaire ! C’est pour cela que nous avons à cœur chaque année de partager notre anniversaire avec nos lecteurs et nos partenaires. Cette année encore, nous proposerons de belles surprises avec un grand jeu-concours et de nombreux lots à gagner.