Mathéo : collectionneur passionné de pères Noël

Originaire de Pfaffenhoffen, Mathéo Schaub a 18 ans. Depuis l’âge de trois ans, il collectionne les pères Noël. Aujourd’hui, il en possède 1 270 de toutes les formes et de toutes les tailles.

0
133
Mathéo Schaub

A cinq ans, Mathéo se retrouve sous la lumière des projecteurs lors d’un reportage tourné par France 3 : « J’en avais alors une centaine, je n’ai pas réalisé ce qui se passait ». Puis, il participe à de nombreuses expositions, la première à Dossenheim en 2005. Quand il en parle, Mathéo s’anime, car pour lui il s‘agit bien d’une passion.
Dès le mois d’octobre, il installe la crèche et ses personnages de taille humaine, il branche de multiples guirlandes lumineuses, plus de 15 000 LED et, bien sûr, il dispose ses pères Noël. Mais, ce personnage mythique fait partie de sa vie tout au long de l’année: « Je regarde sur les sites de vente, je fouille lors des brocantes, toujours à la recherche d’un père Noël », raconte Mathéo. Il en possède de toutes les formes et de toutes les tailles, l’un d’eux mesure 2,18 m, un autre ne dépasse pas un centimètre, mais aussi des produits dérivés, toujours à l’effigie de cet incontournable bonhomme : tasses, chaussons, sucette et même du papier toilette !

DE LA MAGIE DE NOËL
Mathéo est en terminale littéraire au lycée Adrien Zeller à Bouxwiller. Ses professeurs ont déjà franchi la porte de son incroyable musée au sous-sol de la maison familiale, dans lequel il a créé un petit atelier : « je démonte et remonte des automates qui ne sont plus en état pour leur donner une seconde vie ». Il a même déposé un livre d’or sur lequel les visiteurs livrent leurs émotions, « des petits mots qui me touchent profondément, car j’ai vu leurs yeux s’illuminer durant la visite ». Derrière cette passion, se cachent aussi beaucoup d’émotions, « de nombreux pères Noël représentent l’image de la personne qui me l’a offert ainsi que de ceux qui ne sont plus là ». Ses parents et sa famille sont aussi impliqués : « Ils savent que le plus beau cadeau que l’on puisse me faire, c’est un père Noël », déclare le jeune homme.