Maquillage et nettoyage ne font pas bon ménage

Soucieux de leur santé, de plus en plus de consommateurs choisissent le « fait maison » pour leurs produits cosmétiques et ménagers. Du 20 septembre au 12 octobre, la médiathèque Les Triboques de Brumath accueillera des professionnels qui animeront des conférences et des ateliers pour tout apprendre sur les polluants de la maison et leurs impacts négatifs.

0
31

Tous les ans, la médiathèque Les Triboques de Brumath organise des rencontres autour de grands thèmes de santé. Après le sommeil ou encore l’alimentation, elle s’associe cette année à la Caisse d’Assurance Maladie des Industries électriques et gazières (Camieg), la Mutualité Sociale Agricole (MSA) et à l’épicerie solidaire autour du thème « Ma santé ma maison ». Comment identifier la nocivité de nos produits ? Comment les fabriquer soi-même ? Quels risques exercent-ils sur notre santé et notre environnement ? Des experts se relaieront pour expliquer comment les éviter et consommer plus responsable.

La sonnette d’alarme

Au printemps dernier, le magazine 60 millions de consommateurs a testé la nocivité de 108 produits du quotidien, du bloc de toilettes au décapant javellisé en passant par la simple lingette. Notés de
« A », la meilleure note, à « E », la pire, pas de surprise, la plupart de ces produits n’obtiennent même pas la moyenne. Produits riches en sulfates, butylparaben, propylparaben, phénoxyéthanol : le secteur cosmétique n’est pas en reste. Les femmes utilisent chaque jour plusieurs produits de beauté qui contiennent entre dix à vingt ingrédients différents, souvent chimiques et méconnus.

Pour son bien-être et la nature

Alors que les grandes surfaces commercialisent pléthores de produits auxquels les consommateurs font souvent naturellement confiance, ces ateliers d’informations semblent plus que nécessaires pour connaître tous les risques. Pour Marie Christine Schleifer, animatrice à l’association Women in Europe for a Common Future (WECF) et intervenante dans certains ateliers, les problématiques de santé et d’environnement sont aussi interdépendantes.

« Penser à soi fait du bien aux autres » et rester vigilant aux produits que l’on consomme permettrait par exemple d’éviter ceux testés sur des animaux ou d’autres qui polluent l’air et les sols.

La conférence d’ouverture de « Ma santé, Ma maison » aura lieu le vendredi 20 septembre à 19h30 à la Médiathèque Les Triboques de Brumath.