L’heure de la rentrée

C’est une tradition, une nouvelle fois respectée à Haguenau, Pierre Fenninger, adjoint au maire chargé de l’éducation, a fait la tournée de rentrée des classes, accompagné d’autres élus. Et pour lui, tous les feux sont au vert. Entretien.

0
67

Avez-vous vécu une rentrée compliquée ?

Non, une rentrée normale qui n’a pas posé de problème particulier. C’est la première sans changement de rythme scolaire, mais il y a quand même eu cette généralisation de la scolarisation dès trois ans. Sur notre secteur, 98 % des enfants de cet âge-là étaient déjà scolarisés, cela n’a pas été un souci, même s’il a manqué l’un ou l’autre lit pour la sieste des petits. Nous essayons de mettre en place des conditions idéales pour près de 2700 élèves, des conditions qui permettent à tous de réussir à l’école.

Il y a des changements néanmoins, comme le nombre d’enfants scolarisés. Sur Haguenau, les effectifs sont en baisse. Le nombre d’élèves en école maternelle est passé de 1005 à 960 et en école élémentaire de 1725 à 1693.

Oui, c’est évidemment lié à un déficit de naissance. Nous avons enregistré une baisse, même si le jour de la rentrée, nous avons une vingtaine de parents qui sont venus au service de l’Éducation et de l’Enfance pour inscrire leurs enfants.

Heureusement que vous aviez un petit peu de place…

Oui, on va le dire comme ça. Bon, cela arrive, c’est sûr qu’il y a certains parents qui n’ont pas pu prévoir l’inscription, à cause d’un changement de travail ou d’un déménagement…  Il y a aussi des parents qui ne s’inquiètent que le jour de la rentrée. À noter que nous avons enregistré cette année la création d’une classe et une section bilingue à l’École Élémentaire Vieille Ile, et la création d’une section bilingue à l’École Maternelle Bellevue.

La ville a réalisé des investissements importants, notamment sur le plan numérique, avec un budget de 124 500 € cette rentrée, c’était essentiel ?

Oui. Pratiquement toutes les classes d’écoles élémentaires ont été dotées de vidéoprojecteurs interactifs. Il y a 57 PC portables et de 12 visualiseurs en plus. Nous avons également remplacé des équipements obsolètes, des tableaux blancs interactifs, mais aussi des systèmes d’impression. C’est notre volonté, ce plan numérique est important pour l’égalité des chances. Cette priorité pour l’éducation, pour notre jeunesse, est l’un des soucis de notre équipe municipale.