L’héritier

Le Bas-Rhinois Dan Added vient d’accrocher le tournoi Future de Mulhouse à son tableau de chasse, le premier alsacien depuis Pierre-Hugues Herbert. Il est passé du Top 1000 au Top 400 en quelques mois et vient de passer un cap dans son jeu. Attention pépite.

0
80

Les Anglais ont un mot, une expression, pour désigner les sportifs comme Dan Added, 20 ans : le « baby-face killer ». Le tueur au visage d’enfant. Presque poupon, un sourire ravageur, une allure plutôt frêle derrière ses 72 kilos, Dan – si on le croise pour la première fois – ne fait pas vraiment peur. C’est même plutôt le bon pote en puissance. Mais sur un terrain…

Un véritable déclic

L’année 2019 est déjà une année charnière dans la progression du jeune Strasbourgeois. Mulhouse, c’est son troisième titre de l’année après Abuja (Nigéria) et Lambermont (Belgique). Cette victoire en terre alsacienne, le 15 septembre dernier, est tout simplement « l’un des meilleurs moments de [ma] carrière », nous a confié Dan. « Je suis monté en puissance. J’avais de bonnes intentions, mais la réalisation n’était pas toujours là, et puis en quart de finale, j’ai eu un déclic. J’ai joué totalement relâché, et à un niveau que je n’avais jamais atteint ! Mentalement j’ai débloqué des choses. »

L’enseignement pour les petits tennismen est là : à tous les niveaux, à tout âge, on peut franchir des caps majeurs, et clairement, pour Dan, c’était à Mulhouse. « Ça fait quelques semaines que je me sentais bien, mais là, j’ai vraiment passé un cap. Et même niveau classement, je vais être Top400… Chaque centaine c’est un cap ! Il y a deux ans, j’entrais dans les 1000, et c’était énorme… » D’un point de vue purement comptable, le Bas-Rhinois ne pourra pas gagner 600 places supplémentaires. Mais jusqu’où peut-il monter ?

Dans le tennis d’aujourd’hui, il est très difficile de prévoir une trajectoire. Le précédent vainqueur alsacien à Mulhouse, Pierre-Hugues Herbert – qui avait le même âge à l’époque, en 2011 – a mis un peu de temps à vraiment venir percer en simple (55e mondial, 39e au mieux en février dernier), malgré des performances énormes en double. « Pierre-Hugues, j’y ai pensé avant ma finale », raconte Dan Added. « Je me suis dit ‘ça doit être génial de gagner à la maison… »

Wild-card annulée à Metz !

Seule ombre au tableau, Dan bénéficiait d’une wild-card pour les qualifications de l’Open de Moselle, à Metz (ATP250). Encore fallait-il être dispo dimanche… « J’étais tellement heureux de pouvoir jouer à Metz, sur le grand circuit… On a essayé de voir, et j’étais prêt à jouer les qualifs dimanche matin à Metz et la finale à Mulhouse l’après-midi, mais c’était hyper compliqué, surtout que Metz ne garantissait pas que je commence vraiment à 10h mon match. Franchement, ça été dur à accepter, je me suis isolé pendant une heure… Et puis j’ai repris mes esprits pour me reconcentrer sur ma finale. Avec la victoire, forcément, j’ai moins de regrets. »

Dans les prochaines semaines, Dan Added va se relancer sur le circuit Future, attendre son nouveau classement, et viser le circuit Challenger, la D2 des tennismen. Pour petit à petit, se rapprocher d’un Top300, Top200, Top100…

Sur son téléphone, les félicitations sont venues d’un peu partout, de son pote et partenaire de double, le Haguenauvien Albano Olivetti, mais aussi de Pierre-Hugues Herbert et Paul-Henri Mathieu. Deux expéditeurs prestigieux et qui ne peuvent qu’être une inspiration.