Obersteinbach : L’exposition qui rappelle que le paysage est un bien commun

Depuis le 6 octobre, l’exposition de photographies « Paysage Temps » organisée par le Parc naturel des Vosges du Nord interroge la place du paysage dans nos territoires.

330

Prête-t-on encore attention aux paysages qui nous entourent ? L’exposition
« Paysages Temps , co-organisée par le Parc naturel des Vosges du Nord et la commune d’Obersteinbach, propose aux visiteurs de s’arrêter devant ces étendues vertes ou habitées, des lieux emblématiques ou ordinaires.

« Il y a des avants-après, un même lieu photographié sur plusieurs années et qui permet de voir l’évolution, l’empreinte de l’homme ou comment une tempête peut modifier un espace », décrit Romy Baghdadi, chargée de mission Paysages et Transitions au Parc naturel. Travail du photographe Thierry Girard, l’exposition a un caractère quasi documentaire, voire patrimonial. « Sur certains clichés, on voit des constructions qui apparaissent, des paysages qui bougent très vite », raconte Romy Baghdadi. « Cela nous sert à nous poser la question de l’après et de quels paysages nous souhaitons léguer aux générations futures ».

« Le paysage appartient à tout le monde »

L’Observatoire Photographique du Paysage, lancé en 1997 par le Parc, assure le suivi de l’évolution de ces paysages avec près de 210 points de vues photographiés. « C’est une manière d’archiver le paysage », explique Romy Baghdadi. Au total : près de 700 clichés de lieux qui permettent de « questionner les habitants et les élus sur leurs territoires. Le paysage appartient à tout le monde, c’est un bien commun», estime la jeune femme.

En complément de l’exposition, un ciné-débat est organisé le 4 novembre avec la projection du film « Observer les paysages » », du réalisateur Daniel Quesney. Il a notamment participé à l’élaboration de la méthodologie de l’observatoire des paysages au ministère de la Transition écologique et solidaire. Un temps d’échange est prévu à l’issue de la projection, en présence du réalisateur et de Thierry Girard.

CONTENUS SPONSORISÉS