L’éternelle Foire Européenne ou la rentrée économique

Depuis presque un siècle, à la fin de la Foire, le bilan est le même : c’est un véritable succès. Car, lorsque les températures matinales se rafraîchissent, que les vacances d’été semblent déjà loin, pour peu que la météo soit de la partie, ce qui est toujours le cas diront les optimistes, tout le Bas-Rhin a rendez-vous dans ce quartier de Strasbourg où La Foire européenne est organisée. Même l’an dernier, alors que partout en France les annulations pleuvaient, le groupe GL-Events a maintenu l’événement de la rentrée. La 89e édition se tient du 3 au 13 septembre, devant le Palais de la Musique et des Congrès, une dernière année avant de s’installer en 2022 dans un Parc des expositions flambant neuf.

267
Vue aérienne de la Foire sur le site du Wacken dans les années 50.

C’est le symbole de la reprise économique pour les exposants longuement privés d’évènements, mais également pour toute la filière qui représente trois cents emplois et mobilise des dizaines de prestataires du territoire. Depuis toujours, tout le monde s’y précipite. C’est ici qu’il faut se montrer, c’est Le phénomène de foire de la rentrée avec plus de 250 exposants attendus. Comme lors de l’édition précédente, ils seront deux fois moins qu’avant le Covid, mais les 100 000 visiteurs qui gambaderont dans le secteur du PMC ne seront pas déçus ; cette année encore l’organisation a mis les petits pas dans les grands, avec une inauguration en grandes pompes. C’est aussi une habitude pour eux, ils ne s’y trompent pas, les hommes politiques sont présents pour lancer l’évènement comme, pour ne citer que les plus contemporains, l’eurodéputé écologique et ancien président de Biocoop France Claude Gruffat en 2020, Bruno Lemaire en 2019, Nathalie Loiseau en 2018 et avant eux, Jean-Louis Borloo, Philippe Richert, Emmanuel Macron, ou Manuel Valls et Jean-Marc Ayrault lorsqu’ils étaient Premier ministre. 

Les nouveautés

Cette édition est enrichie d’une exposition : De la matière à l’objet est proposée par Patricia Houg (voir page 4, elle est notre invitée de la semaine), elle met en valeur les artisans d’art de notre territoire. On ne ratera pas le Village de la Pop Culture avec des animations, des concerts, des conférences, une exposition, un espace jeux indépendant et la 8e édition du festival du jeu vidéo Start to play qui s’associera les 4 et 5 septembre pour la première fois à son nouveau partenaire Strasbourg Events. La Foire sera dans l’air du temps, avec une part imposante consacrée à la promotion des circuits courts et au consommer local, de nombreux commerçants et producteurs dans tous les univers de la Foire comme la maison, la gastronomie, les plaisirs, les loisirs et mobilité et bien autres encore. Et puis, au rayon des nouveautés, notons encore la journée des étudiants le jeudi 9 septembre avec une large sélection d’offres spéciales.

Les rendez-vous traditionnels

Citons pêle-mêle l’espace agricole avec l’ensemble de ses filières qui mettra encore en avant le savoir-faire des métiers agricoles, avec la présence de nombreux animaux. La région et son folklore seront plus que jamais mis à l’honneur, la journée de la Famille ou des bonnes affaires sont à noter dans vos carnets. Il y aura aussi des temps forts avec le marché solidaire de la seconde vie en partenariat avec Emmaüs et le Cress ; il s’agit d’un appartement reconstitué avec des éléments de seconde vie à vendre. D’ailleurs, le message de solidarité résonnera plus fort que les autres années : il sera question du droit des femmes, de leur place dans la société, avec la présence des Grandes Girls de Top Music. Il y aura aussi des soirées nocturnes, des chanteurs, des interviews, des grands jeux avec les exposants, le casting de the Voice etc. Ce qui se passera à la foire sera retransmis sur Radio foire animée par Top Music. Et puis, absente pour cause de Covid l’an dernier, la corporation des métiers de bouche revient avec tous les concours, la choucroute, la baguette, la knack : « Ce sont des institutions et il était très important qu’ils reviennent. Des animations mettront en avant le savoir-faire des artisans boulangers, des bouchers et des pâtissiers», précise Vanessa Loth Martino, la responsable marketing et communication. 

Une deuxième année de crise sanitaire

Les organisateurs qui avaient maintenu la Foire à la force du poignet l’an dernier ont conscience que cette 89e édition sera malmenée. Le pass sanitaire sera de la partie : « Il est demandé par le gouvernement. Nous, dans l’évènementiel, nous suivons, et c’est normal. Mais l’an dernier, on a eu l’impression que le protocole sanitaire et le Covid étaient les sujets de la Foire. On ne souhaite pas que ce soit le cas cette année, même si sécuriser les exposants, les spectateurs, et les membres de l’organisation est essentiel », conclut Vanessa Loth Martino. Il est clair que ces jours de Foire écriront encore l’histoire de la Région.  

 


 

Les Foires en réseau

Parce que les Foires sont les évènements incontournables de leur région, elles ont décidé d’affirmer leur ADN et leur professionnalisme en créant la marque collective « Foires de France » (marque UNIMEV). Sur l’intégralité des Foires organisées en France, 30 d’entre elles ont choisi d’adhérer à la Charte Foires de France et s’engagent à respecter près de 80 critères qui définissent une manifestation organisée dans les règles de l’art. Elles rassemblent chaque année plus de cinq millions de visiteurs et vingt-cinq mille entreprises, dont environ deux mille exposants étrangers. La priorité des organisateurs est d’offrir aux exposants et aux visiteurs une place de commerce unique, avec à la clé, une expérience mémorable, riche en découvertes et en interactions humaines. 

CONTENUS SPONSORISÉS