L’été 1870 une histoire illustrée de la bataille dite « de Reichshoffen »

Originaire de Woerth, l’auteur Michel Busser a enrichi son ouvrage historique, édité pour la première fois en 2001, de deux nouveaux chapitres et de nombreuses illustrations. À (re)découvrir avant la prochaine exposition temporaire « La tête de Frédéric III : le retour » au Musée de la Bataille du 6 Août 1870 à Woerth.

0
188

L’auteur Michel Busser, d’origine woerthoise, est aujourd’hui à la retraite. Il a été professeur des écoles et directeur de l’école primaire à Woerth. Il vit sur le lieu même des violents combats qui ont opposé les armées française et allemande lors de la bataille du 6 août 1870. En l’an 2000, alors qu’il est président de l’Inter Société de la commune, une grande fête est organisée, le Festival historique de Woerth, relatant ce conflit.

De nombreux fonds sont collectés pour financer l’événement. Michel Busser décide alors de rédiger un ouvrage, accessible à tous, férus d’Histoire ou non : « Mon premier souhait était que ce livre soit à la portée des élèves de CM1 et CM2. C’est pourquoi il comprend aussi de nombreuses illustrations, car l’image parle d’elle-même », raconte l’auteur. Il se souvient que « dans les années 1950, alors que j’étais moi-même élève, la guerre de 1870 était occultée des programmes scolaires, et les champs de bataille n’étaient pas des lieux de visite ».

Annexion de l’Alsace-Moselle suite à la défaite française

Le conflit franco-allemand de 1870 a marqué l’avènement du Deuxième Reich, en Allemagne, et la chute du Second Empire, en France. On parle de la bataille de Reichshoffen, mais ce sont toutefois les communes de Froeschwiller et de Woerth les témoins de la défaite française qui a ouvert la Route des Vosges à l’armée prussienne, avant de rattacher l’Alsace et la Moselle à l’Allemagne, pendant quarante-huit ans. Pour Michel Busser, « il faut connaître l’Histoire afin de savoir d’où nous sommes issus ». Son livre retrace, chapitre après chapitre, les causes de la guerre, la patrouille de Zeppelin, les batailles de Wissembourg, Froeschwiller et Woerth, Langensoultzbach et Morsbronn, mais aussi les souffrances de la population, des soldats blessés… Sans oublier le sentier des Turcos et ses nombreux monuments disparus.

L’été 1870, une histoire illustrée de la bataille dite « de Reichshoffen », éditions Le Verger (troisième édition)

Tarif 25 € – Exposition temporaire « La tête de Frédéric III : le retour » à partir du 7 avril au musée de la Bataille du 6 août 1870 à Woerth