Les voix de Noël

Les Stentors est un groupe de chanteurs d’opéra qui s’est fait connaître en 2012 grâce à son album Voyage en France vendu à plus de 350 000 exemplaires. Spécialisés dans les reprises de chansons françaises, ils commencent le 6 décembre à Gambsheim leur tournée nationale de Noël, où ils interpréteront des classiques du registre. Mathieu Sempéré, membre du groupe depuis les débuts nous parle de cette tournée.

0
281

MAXI FLASH : Dans cette tournée de Noël, vous reprendrez certains titres de « Les Stentors chantent Noël », votre 6e album. Vos projets tournent tous autour d’un thème, d’une notion particulière, la tradition au cœur, en quoi cela est-il important ?

Mathieu Sempéré : Nous sommes avant tout des interprètes, il faut choisir des chansons sur un thème précis pour les rassembler de manière cohérente. Nous aimons la chanson française et son répertoire. Pour le reste, nous aimons aussi traduire certaines chansons populaires en français, pour les reprendre et les réinterpréter. D’une manière générale notre poésie est très belle, alors pourquoi ne pas la chanter ? Quand on a eu envie de parler de cinéma, on a sorti « Rendez-vous au cinéma » (4e album en 2014), et donc quand on a écrit l’album de Noël, c’était assez logique.

MF : Vous commencez cette tournée juste après la fin de la tournée de votre dernier spectacle Un tour en France. Qu’est-ce qu’il raconte ?

MS : Sur cette tournée, il y’avait une formule de concerts avec orchestre et une autre avec piano. Ce qui est pratique puisque c’est la première fois que nous partons à trois et non à quatre, avec Mowgli Laps et Vianney Guyonnet. Au niveau du disque, c’est un renvoi au premier album. C’est un rappel direct à Voyage en France. Le fait d’avoir un orchestre rock nous permet de jouer de la musique plus récente, y compris des hommages à Aznavour, à Johnny, à Goldman.

MF : Dans votre dernier spectacle, vous chantez par exemple « En passant par la Lorraine ». Votre registre contient-il aussi des musiques autour de l’Alsace ?

MS : En plus de ceux sur l’album, avec des titres enregistrés récemment ou pour la première fois sur scène, on ne peut pas interpréter tous les morceaux. Alors on a choisi. Il y a un Stentor qui est à moitié Guadeloupéen et un autre Lorrain. On vient de trois régions différentes, alors je ne vous cache pas que dans le choix des chansons, on a nos préférences ! En Lorraine, un groupe est venu nous voir en dédicaces et nous a reproché de ne rien dire sur la Lorraine. Alors on a intégré « En passant par la Lorraine » à la tournée. C’est pareil pour le Loir-et-Cher, on nous avait fait la même réflexion ! Pour l’instant, personne ne nous a rien dit en Alsace.

MF : Vous commencez votre tournée nationale en partant de l’Alsace, est-ce un choix ou le hasard de la fin de votre ancienne tournée ?

MS : On part de l’Alsace, car Noël y est fêté beaucoup plus tôt, parce qu’ici c’est une tradition ancrée. Une période magique de partage intergénérationnel. Vive le vent, petit papa Noël, les anges de notre campagne, on jouera dans le spectacle des titres à la fois classiques et d’autres plus pop. Il y a certains titres purement chanson et d’autres plus classiques comme Ave Maria ou Schuber. On est très heureux et pressés de commencer à chanter sur cette tournée. 

Vendredi 6 décembre à Gambsheim. Samedi 7 décembre à Pfaffenhoffen. Dimanche 8 décembre à Bitche. Réservations au 03 88 68 27 17