Haguenau – Les premières assises de la ville durable

L’engagement de la Ville de Haguenau pour l’environnement n’est pas une nouveauté, mais les premières assises de la ville durable, trois jours orchestrés par Marie Odile Becker, sont une première. L’adjointe possède un don rare chez un ou une élu : jamais moralisatrice, sa passion et son sourire sont définitivement communicatifs. Quand elle parle d’écologie, de ville durable, on l’écoute attentivement. C’est bien ce que nous avons fait. Elle détaille le formidable programme de ces premières assises organisées du 2 au 4 juillet.

639

Alors oui, chaque jour la menace est plus grande… Si on ne fait rien, etc. Le climat est une angoisse définitive… Mais ici, à Haguenau, on a décidé de s’engager et de rester positif quoi qu’il arrive : « Ce n’est pas simple, car chaque jour on est bombardé de nouvelles. On va tous se planter, ça va très mal, on va droit dans le mur… » lance Marie-Odile Becker. Mais contre l’ambiance anxiogène, la ville de Haguenau a décidé d’organiser un événement positif, des événements pour tous, pour les familles, les enfants, les étudiants, les seniors : « Beaucoup de monde travaille sur le sujet, mais on ne le sait pas toujours parce qu’ils ne sont pas connus, parce que les médias n’en font pas la une, alors qu’il se passe beaucoup de choses. Le but de cet événement et de faire adhérer les gens de manière positive. Déjà, qu’ils se disent waouh ça se passe chez nous ça, je ne le savais même pas ». 

Pour l’adjointe, l’adhésion permettra de renverser la vapeur, même si la charge de travail reste énorme : « On n’a pas de leçon à donner, on n’est pas mieux que les autres, mais on a envie de faire connaître ce qui se fait sur le territoire, que cela soit inspirant ».
À l’instar du film Demain de Cyril Dion, le réalisateur qui est allé voir ce qui se passe de positif aux quatre coins du monde dans un magnifique documentaire. C’est dans le même esprit. Les objectifs de la ville de Haguenau sont de faire comprendre que les petits gestes sont importants: « Il faut arrêter de dire que, de toute façon, tant que les Chinois polluent on n’a aucune chance. Notre rôle est de susciter la curiosité. Il faut y croire », affirme haut et fort Marie Odile Becker. 

La collectivité est là pour aider des entreprises innovantes

« Moi qui viens du monde de l’entreprise, j’ai été surprise de voir ce qui se passe sur le territoire. Souvent, les jeunes entreprises, qui sont « focus » sur le sujet, n’ont ni l’argent ni le temps de se faire connaître. C’est à la collectivité de les aider ». Pour eux, Haguenau a créé le salon des entreprises innovantes. Pour provoquer des rencontres, des interactions. « Nous avons fait appel à un prestataire pour organiser le salon et sa mission est de susciter de l’éveil et de l’intérêt ». Le public pourra découvrir une vingtaine d’entreprises du territoire à différents stades de maturité, des structures que l’adjointe à la Ville durable connaît bien : « Depuis quelques années, je suis dans le jury du prix « Réinventer ma planète », j’en ai rencontré quelques-unes ». Par exemple cette boîte qui a fabriqué un système pour que l’eau de la douche soit chaude immédiatement, et ainsi éviter de la gaspiller avant d’atteindre la bonne température. Une autre entreprise a créé des bras articulés pour nettoyer les rivières. 

La place du débat

De nombreux rendez-vous sont organisés (vous trouverez la liste des principaux rendez-vous ci-dessous), des conférences et des tables rondes notamment : « Nous tenions à organiser un rendez-vous autour des modèles de financement pour agir pour le climat, nous allons accueillir le fond citoyen Time for the planet. Lors d’une autre table ronde, il s’agira du partage de l’espace public. Je dis toujours que nous sommes tous automobilistes ou piétons, ou cyclistes, et nous devons partager les voies de circulation ». Il y aura débat, et c’est une très bonne nouvelle, il est devenu si rare de nos jours. « Je pense que ça touche à la citoyenneté, au civisme. Mettons ces sujets sur la table, sans se voiler la face. L’urbanisme cristallise souvent les choses. Les gens ne comprennent pas toujours pourquoi il faut construire, mais la population change, les modèles évoluent. Par exemple, sur Haguenau pour rester à 35 000 habitants, il faut construire 250 logements par an. » 

Un autre point essentiel de ses assises est la forêt avec la projection du film
« L’intelligence des arbres », mais aussi l’évolution du climat. Les promesses du gouvernement ne sont pas tenues et la réglementation est vite dépassée. « C’est long de sortir une réglementation. Le PLU date de 2012. Le prochain, qui sera intercommunal, sortira en 2024/2025, c’est un plan énorme et du coup ça prend du temps. Entre ces deux dates, on fait quoi ? Nous avons travaillé sur une charte, un engagement moral, pour que chacun fasse un effort, pour construire de façon plus durable, au-delà de la réglementation. Nous organisons une table ronde sur le sujet pendant les assises». Dans la vie c’est souvent la première fois qui est la plus difficile vous racontera Marie-Odile Becker si vous la croisez lors de ces trois jours : « Si vous n’avez jamais pris le Ritmo, vous ne savez pas comment ça se passe, vous ignorez que c’est super pratique. L’idée de ces trois jours est d’aider les gens à changer leurs habitudes, en y prenant plaisir ». Avec autant d’inspiration et de clarté, le territoire a déjà fait un grand pas en avant.


 

Les principaux Rendez-vous

Le salon des entreprises innovantes, dans la halle aux houblons de vendredi à dimanche. Avec des stands comme : Forêt, rénovation énergétique, qualité de l’air, ouvrages thématiques. 

Tables rondes : Vendredi 2 juillet : Partage des voies de circulation, pour une cohabitation harmonieuse, 16h, IFSI (Institut de Formation en Soins Infirmiers, éco-quartier Thurot). Les nouveaux modèles financiers pour les projets environnementaux innovants, 18h, IFSI. 

Samedi 3 juillet : construire autrement pour mieux vivre, l’intégration des enjeux environnementaux dans l’habitat. 10h, IFSI. L’autopromotion, des projets innovants, un autre modèle de construction et de cohabitation. 14h, IFSI.

Conférence : «La forêt, un atout fort pour le climat», 3 juillet à18h, IFSI.

Projection : « L’intelligence des arbres », 3 Juillet à 20h30, IFSI.

Au programme également des ateliers comme «La Fresque du Climat », «Imagine ta ville de demain», «Initiation au compostage et vermicompostage», des escape- games, des quizz et des jeux.

Toutes les activités sont gratuites. Respect des gestes barrières et port du masque obligatoire.

CONTENUS SPONSORISÉS