Les Portes du temps, direction les châteaux-forts

L’application Les Portes du temps propose de se lancer dans une grande quête à travers plusieurs châteaux-forts d’Alsace. C’est aussi un moyen de les découvrir ou de les redécouvrir, tout en profitant du retour des beaux jours.

124
La quête peut être lancée à tout moment. / ©DR

Lancée en 2020, l’application est sortie en parallèle d’une web-série disponible sur le site des Portes du temps. La série, tout comme l’appli, a été créée par John Howe, ex-directeur artistique de la série Le Seigneur des Anneaux et ancien étudiant strasbourgeois. Elle raconte l’histoire de l’Alchimiste, en quête des quartz cachés dans différentes bastides rhénanes, pour libérer les créatures fantastiques et ouvrir Les Portes du temps. L’application permet de se mettre dans sa peau et de l’aider dans sa quête. Une bonne trentaine de châteaux sont listés. Ils sont situés, pour la grande majorité, en France, en Allemagne et en Suisse. Quatre forteresses des Vosges du Nord y sont incluses : le Fleckenstein, le Lichtenberg, La Petite Pierre et le Nouveau-Windstein. Une photo permet de le reconnaître et un onglet histoire aide à en savoir plus sur l’édifice.

Se lancer dans la quête

Seul le Nouveau-Windstein, situé à quelques kilomètres de Niederbronn-les-Bains, est une étape de la quête en Alsace du Nord. Pour y participer, il faut se rendre sur place. Un plan permet de s’y retrouver et de savoir où chercher. Pour avancer, il faut répondre à différentes questions en lien avec l’architecture du lieu. Wangenbourg, Ortenbourg, Haut-Koenigsbourg ou encore Kaysersberg et le Hagueneck sont d’autres étapes de la quête en allant vers le Sud. Des QR Code sont disposés sur place pour débloquer des contenus inédits. L’application est idéale pour accompagner une sortie en famille alors que le printemps pointe le bout de son nez. Elle est disponible gratuitement sur l’App Store (Apple) et sur le Google Play Store (Android).

CONTENUS SPONSORISÉS