Les petits clubs se rebellent

L’initiative a été lancée depuis le Haut-Rhin, mais elle est déjà suivie plus haut en Alsace : l’AS Raedersheim (R3) a lancé une pétition pour demander l’annulation de toutes les cotisations payées à la Ligue du Grand Est. Les clubs du Nord Alsace s’interrogent (voir par ailleurs). Entretien avec un secrétaire de l’ASR prêt au combat : Michel Mehlen.

633
Cette photo de l'AS Raedersheim a fait le tour du web fin 2020. ©Facebook ASR

Michel, une pétition qui part du Haut-Rhin, mais qui va aussi intéresser plus largement les clubs amateurs…

À l’heure où l’on se parle, la mobilisation est beaucoup plus importante dans le Bas-Rhin. Dans le Haut-Rhin, à part pleurer sur les réseaux sociaux, pour l’instant, ça ne réagit pas beaucoup.

Quel est le contexte de cette pétition ?

Déjà l’an passé, nous avons payé une cotisation pour jouer une demi-saison. Cette année c’est pire, nous avons joué trois matchs ! Alors j’ai posé la question à Albert Gemmrich directement (le président de la Ligue du Grand Est, ndr), qui m’a dit qu’au mieux on pouvait étaler le paiement. Et là, trois jours après les élections de la LGEF, on reçoit un mail comme quoi on doit régler les factures avant le 31 mars ! Là j’ai dit stop. Hors de question qu’on paye quoi que ce soit ! On ne veut pas un étalement, on veut ne pas payer.

Surtout que les rentrées d’argent depuis un an…

On ne peut rien organiser ! Notre soirée après-ski, normalement, c’est 1000 personnes, 35000€ de bénéfices, et on fait la saison avec ça. Les sponsors, c’est pareil, ils nous demandent de reporter, certains tiennent encore un peu, mais eux aussi sont dans la merde. Et on doit régler 4800€ à la Ligue dans ces conditions ?!

Que disent les joueurs après deux saisons à jouer au compte-goutte ?

Chez nous, ça va encore, c’est un petit village, c’est assez solidaire. Mais je sais qu’il y a des endroits où les joueurs réclament qu’on les rembourse. Nous, on ne remboursera pas, mais on a déjà annoncé qu’on ne demandera pas de cotisation la saison prochaine.

En tout cas, vous êtes très remontés !

Vous n’avez encore rien vu ! Là, il faudrait avoir 60-70% de clubs qui nous renvoient la pétition signée. On enverra ensuite tout ça en recommandé à Albert Gemmrich. Et si ça ne suffit pas, on ira au tribunal. Je ne paye pas pour une prestation que je n’ai pas eue. On a joué trois matchs ! Il y a beaucoup de clubs prêts à nous suivre. À la Ligue, ils n’ont qu’à arrêter les petits fours pour nous rembourser. Ils mangeront du salami, ça ira très bien.

Quel message voulez-vous envoyer aux présidents de clubs pour qu’ils vous suivent ?

Soyez solidaires ! C’est le moment d’avoir des c…. On a aussi un pouvoir ! La Ligue ne pourra pas aller à l’encontre de la majorité.

Les clubs du Nord Alsace prêts à signer, mais…

Nous avons contacté quelques présidents qui officient en district, en Alsace du Nord, et qui ont perdu pas mal d’argent depuis deux saisons. C’est le cas par exemple de l’AS Kurtzenhouse (D3) comme l’explique son président Gérard Maignan :

On est à 12000€ de perte… Et pour les subventions, on doit faire dossier sur dossier, j’en ai marre ! Je pense que je vais signer cette pétition, plus pour la forme qu’autre chose, parce que ça m’étonnerait que ça change quoi que ce soit. C’est quelque chose de très délicat, y compris au niveau de la LGEF, qui ne pourra pas prendre de décision sans l’accord de la FFF. C’est vrai que les joueurs ont payé et qu’ils ne jouent pas, mais c’est la faute à personne… 

Christophe Westphal, président de l’AS Weinbourg (D3), est chef d’entreprise, et il sait comment ça marche :

Si l’on suspend le paiement des cotisations, c’est là que ça bouge le plus. On va regarder avec le comité, analyser tout ça, et l’on va peut-être faire sauter le prochain prélèvement. Une fois que vous avez versé l’argent à la Ligue, c’est impossible de le récupérer.

« On nous propose du trois fois sans frais »

Du côté de Weitbruch (D2), où le chantier du stade avance bien, Bruno Zipper, le vice-président, tempère un peu, après concertation avec Pierre Zipper, son frère de président :

C’est vrai que la Ligue nous demande de payer la moitié de ce qu’on doit, alors qu’on n’a pas joué la moitié du championnat. Les clubs demandent de l’aide et en gros on leur propose du trois fois sans frais. Nous, on nous demande 2300€ pour l’engagement des équipes. On demande 90€ de cotisation aux joueurs, mais après deux saisons tronquées, comment on peut encore la demander ? Même si je trouve le texte de cette pétition un peu trop radical, il a au moins le mérite de poser les pieds dans le plat. Après, la Ligue a aussi des frais, et elle subit, comme nous, la situation.

Le président de la Ligue du Grand Est de Football, Albert Gemmrich a promis des réponses claires rapidement, peut-être émises en dehors de nos délais de parution, ce qui ne changerait rien à la grogne.

CONTENUS SPONSORISÉS