Les « neurchis de mèmes », un phénomène qui gagne l’Alsace

Ces dernières années, les réseaux sociaux ont été pris d’assaut par les pages de « neurchis » (« chineurs » en verlan), de nouveaux lieux de regroupements privilégiés pour les amateurs de mèmes ; ces détournements humoristiques issus d’images de la culture web. Sur Facebook, notre région a même eu droit à sa page dédiée en mars 2019.

0
242
©Memes vom Elsass

En France, il existe plus d’un millier de groupes de mèmes dédiés à tout et rien. S’il est impossible de dater leur naissance avec exactitude, en 2020, peu d’internautes de moins de trente ans ignorent encore l’existence des neurchis. Sur ces pages communautaires, dont l’accès est généralement privé et sur candidature, le haut verbe côtoie les blagues bas de plafond.  La seule règle est d’y jouer de ses références communes. Sur «Neurchi d’OSS 117», par exemple, on se moque des répliques des personnages des films tandis que sur « Neurchi de réflexions sous la douche », on publie des montages absurdes sur l’existentialisme. L’an dernier, Benjamin, un cuisinier originaire de la banlieue mulhousienne et Hippolyte, étudiant originaire d’Illkirch-Graffenstaden ont décidé de lancer leur propre neurchi pour fédérer les Alsaciens.

Un Neurchi de mèmes vom Elsass

À l’instar de ce «Neurchi de mèmes alsaciens», la création de la majorité des groupes de mèmes locaux découle du succès d’une page Facebook qui a fédéré 250 000 abonnés en deux ans : « Mèmes décentralisés », ayant elle-même inspiré le « Neurchi de mèmes extramuros », parodiant le terroir français et ses traditions. L’idée d’une itération von Elsass est venue aux deux Alsaciens en voyant d’autres groupes similaires fleurir un peu partout en France, comme le « Front de Libération Auvergnat », le « Neurchi de mème des Pays de Savoie » ou le « Neurchi de Bretons ». « Le besoin de créer un espace dédié à notre humour s’est vite fait ressentir, car l’énorme majorité des mèmes alsaciens acceptés sur ces pages ne faisaient rire les autres membres qu’en abordant l’état de service militaire de nos grands-pères. », confie Hippolyte.

Un éloge à l’humour et à la culture

Les leitmotivs de la page sont aussi variés que les aspects de la culture alsacienne : « Ça peut aller de la choucroute au Racing, en passant par les ragondins et la Rodikuh. Bien sûr, on rit beaucoup de la rivalité entre le Haut-Rhin et le Bas-Rhin, comme des différences linguistiques entre nos territoires ou la légende des Mulhousiens qui font pipi dans l’Ill. ». La page « Neurchi de mèmes alsaciens » et sa consœur « Memes vom Elsass » sont accessibles à tous les habitants de la région, à condition de faire preuve de second degré et de bon goût (en théorie).

Une explosion de saveurs #h

Publiée par Memes vom Elsass sur Dimanche 19 juillet 2020

Plutôt avec ou sans ?! #Ben🍺❌🍋⁉️By Mélanie

Publiée par Memes vom Elsass sur Vendredi 25 septembre 2020