Les jeunes ont la parole

Ce mois-ci, des élèves du lycée Stanislas de Wissembourg, avec d’autres Français et Allemands, avaient rendez-vous au Parlement européen de Strasbourg pour s’exprimer sur le thème « air-climat-énergie ». L’occasion de faire des rencontres, de découvrir le travail des parlementaires et de faire entendre leurs idées.

0
175

Ce projet, cofinancé par l’Union européenne dans le cadre du programme INTERREG V Rhin Supérieur, a été co-organisé par ATMO Grand Est, le Jardin des sciences de l’Université de Strasbourg, Science&Technologie et leurs partenaires. Il avait débuté en octobre par une journée de lancement à Europa-Park, en présence d’élèves français et allemands dont les représentants du lycée Stanislas qui ont échangé avec des experts, autour de l’agriculture, la mobilité et l’urbanisme, la biodiversité, l’énergie, l’impact des activités économiques, avant de revenir sur les sujets une fois rentrés dans leurs établissements.

Les lycéens ont travaillé comme de vrais parlementaires

Et puis, début février, des représentants de chaque classe se sont retrouvés au « Parlement transfrontalier de jeunes » pour un nouveau débat. L’étape suivante était la restitution en assemblée générale. Les résolutions présentées dans les classes étaient soumises aux votes, avant d’être transmises aux institutions locales :
« Les résolutions prises étaient parfois classiques, comme la proposition d’un transport en commun électrique, parfois plus originales, comme l’utilisation de plantes modifiées génétiquement qui émettent de la lumière sans impact sur l’environnement. Cela a beaucoup intrigué les participants», révèle Anne Loison, la professeure qui a accompagné les délégués de Wissembourg au Parlement.