Les français et le jardinage, une grande histoire d’amour!

En France, selon une étude de Sofincope, un Français dédie chaque semaine 10 heures et 9 minutes à ses loisirs. Immergés par les nouvelles technologies, beaucoup d’entre eux prônent un retour aux valeurs simples, et s’adonnent alors à des activités en plein air. Parmi les loisirs préférés des Français, le jardinage a récemment fait son grand retour.

0
380

Dans l’hexagone, 9 Français sur 10 ont un coin à cultiver. Et les citadins ne sont pas en reste. Depuis quelques années fleurissent de nombreux jardins partagés, ou jardins sur les toits des villes. En 2016, Paris en comptait 113, soit deux fois plus qu’en 2010. C’est une véritable tendance. Dans certains quartiers, les habitants militent même pour végétaliser leurs rues et places bétonnées.

17 millions de jardiniers

Si pour beaucoup, le jardin est un lieu de détente, d’autres l’estiment propice au jardinage. Selon une étude de l’IFOP en 2015, on recensait 17 millions de jardiniers, soit plus d’un Français sur trois. Et ce nombre ne cesse de croître, notamment dans les villes. Il existe par exemple à Brumath l’association des Jardins Familiaux, qui gère une quarantaine de parcelles de deux ares destinées à une exploitation potagère ou fruitière.

C’est aussi pour beaucoup l’occasion de se remettre en forme. Eh oui, le jardinage est une activité physique ! Mais pour les plus « fainéants », il existe même, désormais, des pots de fleurs connectés qui arrosent la plante dès qu’ils détectent qu’elle a soif…

Alors que manier une binette ou un sécateur s’apprend souvent sur le tas, de nombreuses associations proposent des cours de jardinage pour petits et grands. Nul besoin d’être un expert pour s’y mettre, mais les conseils des passionnés sont précieux et à consommer sans modération.

Alors pourquoi le jardinage provoque-t-il un tel engouement auprès des Français ?

C’est avant tout psychologique: cultiver son jardin procure un réel plaisir, loin d’être considéré comme une corvée. C’est mettre les mains dans la terre, et garder le contact avec la nature. Et quelle fierté de réussir à faire pousser ses propres fleurs et légumes et d’embellir son habitat et son assiette ! La plupart des Français considèrent d’ailleurs leur espace vert comme la 2e pièce la plus importante de leur habitation.

Cette ferveur est aussi le miroir de la crise économique, ainsi que du grand retour du bio, ces dernières années. Cultiver son propre potager, c’est manger moins cher et mieux. Les Français cherchent de plus en plus à maîtriser la qualité et l’origine de leur alimentation.

Un salon du jardin et du bio à Hoerdt

C’est sans doute ce qui explique le succès des salons dédiés aux jardins. À Hoerdt ce week-end, le 4e Salon du Jardin et Fête des Plantes attend quelques 15 000 visiteurs. Il propose de réunir plus de 200 professionnels des plantes, du jardinage et de l’aménagement extérieur sur un unique lieu (l’hippodrome), conçu comme un immense jardin.

Pendant sa balade, le visiteur pourra partir à la rencontre d’architectes d’extérieur, de professionnels dans les domaines des spas/piscines, du mobilier, des vérandas-abris de jardin, des cuisines d’été, etc. C’est aussi l’occasion de refaire le plein de plantes, graines et bulbes, accessoires de décoration et outillages.

Au même moment, et sur le même hippodrome, se tiendra le Salon Bio Grand Est : le rendez-vous des alternatives éco-biologiques. Plusieurs conférences seront proposées, notamment sur les rapports de l’alimentation avec la santé.

Et vous, avez-vous la main
verte ?   

Retrouvez tout le programme sur www.fetedesplantes.alsace

25 et 26 mai 2019 : 10h-19h à l’Hippodrome de Strasbourg-Hoerdt

Restauration sur place – Entrée : 5€ (gratuit – de 10 ans)