Les femmes bougent… leur boîte

Bouge ta Boîte, le réseau business féminin national imaginé en 2017, ouvre un cercle à Haguenau. Elles seront bientôt 25 avec une idée en tête, faire grandir leur entreprise dans une société qui reste patriarcale. Dans le monde de l’entreprise, le chantier pour que cela change est immense.

0
231

Seules 20 % des femmes à la tête d’une entreprise vivent de leur activité. Chez les hommes, on estime que c’est 50%. Mais quand on demande à une femme ce que signifie « vivre correctement de son activité », elle annonce un salaire de 1500 € par. Les hommes imaginent plus du double. D’autres indicateurs prouvent que le travail de Bouge ta Boîte est essentiel : en France, les femmes cheffes d’entreprise sont 30 à 40 %, mais au-delà de dix salariés, on tombe à 14 %. Autre constat, 79 % des femmes qui créent leur société le font sans financement.

Le sens du business, le business avec du sens

En France, il existe 500 réseaux féminins, mais le modèle de Bouge ta boîte n’existait pas :
« Aucun n’était dédié au business, centré sur le chiffre d’affaires ou la recommandation comme Bouge ta Boîte », indique Marie Eloy, la créatrice d’un réseau qui se développe depuis deux ans et qui atteint cette année la centaine de cercles, dont celui de Haguenau très récemment. Le cercle est constitué de dirigeantes qui souhaitent développer leur entreprise, gagner en expertise et en leadership.

Il accueille 25 membres maximum, acceptées à l’unanimité : une par secteur d’activité pour éviter la concurrence, pour développer la complémentarité, s’aider à définir les stratégies et atteindre les objectifs fixés. Il se réunit tous les 15 jours à midi, pour une réunion de travail où chacune est au même niveau, à temps de parole égal. Chaque femme devient une commerciale du cercle et aide les autres à décrocher des contrats.

Marie Eloy / ©Pascal Rostain

Un manque de rôle modèle

Le tarif est de 49 € par mois, deux à trois fois moins cher que n’importe quel autre réseau de business mixte. À Haguenau, plusieurs femmes sont déjà engagées dans l’aventure et n’attendent plus que vous, mesdames.

Rendez-vous sur www.bougetaboite.com pour faire avancer l’entrepreneuriat féminin dans la région : « L’an dernier, dans les personnalités les plus médiatisées en France, dans la catégorie patron, il y a eu 1 % de femmes. Bouge ta boîte va faire bouger les boîtes, mais aussi le territoire, et nous sommes persuadées qu’en agissant ainsi, un jour, nous aurons fait bouger les lignes de l’économie », conclut Marie Eloy.