Hoerdt : Les enfants gèrent le conseil de crise

La nouvelle équipe du Conseil Municipal des Enfants (CME) est entrée en fonction le mois dernier à Hoerdt. Comme ailleurs, les restrictions sanitaires ont eu des répercussions palpables sur la réalisation des projets des jeunes élus.

254
Première séance plénière d'installation du nouveau conseil des enfants. ©Ville de Hoerdt

Depuis les années soixante-dix, les instances municipales pour enfants initient les élèves du primaire au collège à la vie politique. Dans le Bas-Rhin, le protocole est particulièrement bien intégré aux communes. Malheureusement, l’année 2020 marque le premier mandat où les initiatives des CME auront été si peu visibles. 

À l’instar de Bischwiller, les élections n’ont même pas pu se tenir dans certaines communes. À Hoerdt, elles ont eu lieu en octobre, mais le nouveau conseil n’a été installé que le 6 février. Pour les deux prochaines années, il sera composé de 27 élus au lieu des 16 habituels (le conseil sortant ayant souhaité terminer certains projets déjà entamés).

Une année passée sans contact

Comme l’explique Florence Noblet, adjointe au Maire en charge de la jeunesse à Hoerdt,
« les visioconférences sont difficiles à mettre en place avec des enfants de 9 à 11 ans ». Elle se félicite donc des efforts déployés pour maintenir l’intégrité du conseil. « Ça n’a pas été facile, mais le lien a été maintenu. Quand il s’agit d’être imaginatif et de trouver d’autres moyens d’agir, on peut faire confiance aux enfants ! », termine l’adjointe. Magalie Schopp, animatrice du CME d’Haguenau a rencontré les mêmes problématiques et partage la même fierté. À Hoerdt, la fresque du mur de la salle de sport Jacques Brandt et les travaux de l’aire de jeux du nouveau lotissement devraient être terminés d’ici septembre prochain.  

CONTENUS SPONSORISÉS