Les ë-SpaceTourer et e-Traveller, des vans branchés

Le groupe PSA met sur le marché les versions sans émission de ses monospaces familiaux : le ë-SpaceTourer Citroën et le e-Traveller Peugeot en deux versions de puissance et trois tailles 100 % électriques.

283

Les monospaces SpaceTourer de Citroën et Traveller de Peugeot se mettent au goût du jour : l’électricité. Ils deviennent ainsi les premiers véhicules français capables de transporter confortablement jusqu’à 9 personnes sans la moindre émission nocive, avec un rayon d’action qui peut s’étendre jusqu’à 330 km.

Deux véhicules, une seule motorisation

Les deux véhicules sont identiques sur le plan technique avec une seule motorisation d’une puissance maximale de 100 kW (136 ch) et d’un couple de 260 Nm qui est alimenté par une batterie lithium-ion implantée sous le plancher de 50 kWh et 75 kWh, pour une autonomie respective de 230 km et 330 km. Il est aussi possible, comme nous l’avons testé lors de nos essais, de récupérer 80 % de la charge en 30 minutes (batterie 50 kWh) ou en 45 minutes (batterie 75 kWh) sur une borne d’une puissance maximale de 100 kW. Par ailleurs, un chargeur monophasé de 7,4 kW est de série et un chargeur triphasé de 11 kW, est disponible en option.

Un simple bouton sur la console centrale gère la marche avant, la marche arrière et le parking. Pour tirer le maximum de cette mécanique, on a le choix entre deux modes de régénération électrique: modérée ou augmentée. Si dans le premier cas, ça ne change pas grand-chose, dans le second on obtient une régénération et une récupération de l’énergie plus importante ainsi qu’un vrai frein moteur. Et cela au point qu’on arrive à conduire sans pratiquement freiner.

D’autre part, trois modes de conduite gérés avec le sélecteur sur la console centrale sont disponibles : Eco, Normal et Power. Le premier favorise l’autonomie en limitant la puissance, le second gère au mieux selon les circonstances et le troisième privilégie les performances. La vitesse maximale est limitée à 130 km/h, histoire de ne pas tout gâcher trop vite. En termes d’agrément, le silence de fonctionnement en ravira plus d’un, de même que le confort de roulement et les accélérations nettes grâce au couple moteur immédiat.

Une grande habitabilité

La gamme se compose de trois longueurs de carrosserie de 4.60 à 5.30 mètres. Grâce aux sièges de rang 2 et 3 extractibles, on peut transporter jusqu’à 9 personnes avec 1 500 litres de volume de coffre ou jusqu’à 5 personnes avec 3 000 litres et même jusqu’à 4 900 litres en ne gardant que les places avant. Pour le confort et la sécurité, ces véhicules reçoivent une batterie d’équipements de dernière génération dont les portes latérales coulissantes mains libres, le Top Rear Vision, l’Active Safety Brake, l’affichage Tête Haute, etc.

Pour le reste, les différences entre le Peugeot et le Citroën ne se voient qu’au niveau des calandres, des monogrammes des marques à l’avant et à l’arrière et des jantes. À l’intérieur la planche de bord, malgré des efforts, reste peu attrayante et les matériaux peu valorisants. On peut regretter qu’il n’y ait pas vraiment de logement prévu pour ranger les câbles qui risquent de « traîner » dans le coffre.

Les prix débutent à 54 900 € pour les versions courtes avec la batterie 50 kWh et montent à 70 150 € pour la version longue avec batterie 75 kWh haut de gamme.

CONTENUS SPONSORISÉS