Les couturières mettent leurs talents au profit des soignants

En Alsace du Nord, les associations et leurs couturières se mobilisent pour aider le personnel médical, en confectionnant et en offrant des surblouses ou des masques pour une meilleure protection. Voici quelques exemples.

0
794

Afin de se rendre utiles pendant le confinement, les membres de l’association Hélène de Cœur, basée à Seebach, fabriquent des surblouses pour les infirmières libérales, le personnel des hôpitaux, des Ehpad et autres : « Avec celles qui habitent dans le village ou juste à côté, nous redonnons une nouvelle vie à des draps en coton, des nappes ou d’autres pièces de tissu qu’on nous a offerts. Chacune a son rôle : faire les découpes, préparer les poches, etc. Ensuite, je récupère les éléments qu’elles déposent devant leurs portes et l’assemblage commence. Différentes structures, associations, nous contactent pour nous dire qui a besoin de nos créations », explique Pia Clauss, Présidente de Hélène de Cœur.

Déjà des centaines de surblouses offertes

Jusqu’à présent, elles ont fabriqué une centaine de pièces, et pensent arriver à 300 d’ici la fin du confinement. Ces surblouses sont lavables et réutilisables, ce qui constitue aussi un geste pour l’environnement. De plus, elles ont une touche locale : « J’ai cherché un modèle faisable facilement et rapidement. Je me suis inspirée d’une chemise de folklore masculine. La taille est réglable grâce à un système de cache-cœur dans le dos et cela peut donc aller à tout le monde », poursuit Pia Clauss.

Un investissement collectif

D’autres associations s’activent, comme La clé des champs, de Schleithal, qui a déjà distribué 55 surchemises, 112 masques et 30 pantalons. Après avoir été informées des besoins des soignants, les « mamies tricoteuses » ont vidé leurs armoires et se sont mises au travail, aidées par quelques professionnels locaux : « Grâce à notre réseau, les choses se sont rapidement mises en place. Certains ont donné du matériel, d’autres ont découpé, assemblé… Tout le monde s’est rendu utile. Il y a une bonne coopération entre les membres, mais aussi entre les différentes associations », dit Catherine Tête, Présidente de La clé des champs. Pour les masques, elle recherche encore des élastiques. Si vous en avez, n’hésitez pas à vous manifester.

Par ailleurs, un collectif de couturières haguenoviennes propose de confectionner des masques en tissu, qui seront distribués à la population. La ville de Haguenau leur mettra une salle à disposition, dans laquelle elles pourront travailler en respectant les distances de sécurité. Pour pouvoir réaliser un maximum de masques, elles lancent un appel pour récupérer du tissu 100% coton et des élastiques. Les couturières qui souhaitent se joindre au mouvement sont également les bienvenues !

Informations / Renseignements :

Facebook « Hélène de cœur »
La clé des champs : 06 84 45 06 12
Collectif de Haguenau : dicv@agglo-haguenau.fr