Les Chti’gognes s’envolent en Laponie !

En janvier prochain, Camille et Mathilde participeront au Laponie Trophy, un raid 100% féminin. Les deux amies ont ouvert une cagnotte participative qui servira surtout à soutenir l’association Marion La main tendue.

522
Mathilde et Camille, les Chti’gognes ©DR

Camille a deux filles, elle est entrepreneuse et gère une boutique de fleurs à Soultz-sous-Forêts. Mathilde, qui complète le binôme, est originaire du Nord et travaille dans les ressources humaines. Toutes deux sont prêtes à se dépasser physiquement et mentalement. « À la base, nos conjoints sont des amis d’enfance. On s’est connu comme ça, explique Camille. Ça faisait déjà plusieurs années que je pensais au Laponie Trophy. J’en ai discuté avec Mathilde et l’on a décidé de se lancer cette année », poursuit-elle.
Avant de s’envoler pour le froid finlandais, les deux amies s’entraînent d’arrache-pied. Camille a même commencé à travailler avec un coach sportif. « On cherche à prévoir des petits challenges intermédiaires pour s’entraîner, se retrouver et même créer de l’animation autour de notre projet », explique Mathilde. Le Laponie Trophy c’est trois jours d’épreuves, dans des conditions extrêmes. La température moyenne en Finlande à cette période se situe entre -30°C et -35°C. Le premier jour, les participantes devront faire un trail de quinze à dix-huit kilomètres, en alternant course et raquettes.

Le deuxième jour, l’une sera à vélo, l’autre à pied, mais elles peuvent inverser. Seul impératif : arriver ensemble au bout des treize kilomètres. Le troisième et dernier jour, elles finiront avec quatre boucles de huit cents mètres en ski de fond, un parcours d’obstacles et une descente en Icemad.

Les deux amies s’entraînent dur. / ©DR

Un projet caritatif

Outre le défi sportif, Camille et Mathilde souhaitent aussi soutenir une association. Elles ont choisi Marion La main tendue qui lutte contre les violences et le harcèlement scolaire. « Elle se développe beaucoup. À la rentrée, elle proposera des programmes de sensibilisation assez poussés dans les écoles, en plus des groupes de parole qu’elle organise déjà pour les parents », annonce Mathilde.

Elles ont ouvert une cagnotte participative pour récolter des fonds pour l’association. Cet argent leur servira aussi à financer une partie de leur voyage. Les Chti’gognes sont à la recherche de sponsors.

Facebook : leschtigognes

CONTENUS SPONSORISÉS