Les chasseurs contre la prolongation de la chasse

36

Contre l’avis des chasseurs, la préfecture du Haut-Rhin a ordonné par arrêté la prolongation de la chasse des cerfs et des daims jusqu’au 28 février. Selon elle, les quotas fixés n’auraient pas été atteints et « prolifération de ces animaux est devenue nuisible pour l’équilibre écologique forestier car les cervidés broutent les jeunes pousses des arbres empêchant la régénération des forêts. » La fédération des chasseurs du département dénonce, elle, une « véritable déclaration de guerre » et refusent un « abattage de masse ». Elle refuse « de participer à la destruction brutale de la grande faune par des moyens utilisés par des braconniers ». Les associations Sauvegarde Faune Sauvage et Rouffach Incitation Nature rappellent dans un communiqué que « la chasse est une activité extrêmement règlementée et limitée dans le temps afin de prendre en compte de façon respectueuse tout autant les rythmes biologiques et saisonniers que les cycles de reproduction des espèces animales concernées ». « Trouver chez le daim et le cerf les boucs émissaires de nos souffrances forestières est une impasse et un choix inacceptable de la facilité » concluent ces associations.