Les artistes de la Fibule

Comme tous les ans, huit artistes peintres, sculpteurs et plasticiens des environs se retrouveront pour une exposition commune à Brumath. Cette année, l’évènement se tiendra du 13 au 22 décembre à la salle de la Fibule.

507

En réunissant chacun quelques-unes de leurs œuvres les plus récentes, Jean Marc Debs, Bernard Mattes, Dominique Heitz, Bruno Robin ou encore Paul Riethmuller nous invitent, artistes comme spectateurs, à nous nourrir les uns des autres.

Collages, sculptures, assemblages, peinture sur verre, sur toile et constructions de papier mâché : ici, on a cherché à rassembler plusieurs horizons pour proposer une exposition plurielle où chacun pourra trouver son bonheur.

Plusieurs courants, dans la même direction

La valeur ajoutée de cette réunion d’artistes réside dans les contrastes que nous offrent ces différents univers artistiques. Par exemple, pour Laure Houln, afin de trouver la beauté, rien de tel que les objets du quotidien, qu’elle érige au niveau d’art lorsqu’elle les inclut dans ses peintures. Dominique Heitz, elle, utilise les effets déchirés et décousus du street-art, et contraste l’univers difficile de la rue avec la douceur des formes d’un nounours, sa carte de visite.

Paul Riethmuller, sculpteur de volumes épurés, propose lui une technique unique et une vision aussi personnelle que Bernard Mattes, peintre sur verre et expert d’une technique qui devient de plus en plus rare. Bruno Romain, lui, présent pour la première fois à ce colloque, présentera ses structures originales composées de papier mâché. Isabelle Kormann, ses tableaux colorés, mélanges de peintures à huile et acryliques.

Enfin, Jacques Muller et Jean Marc Debs, tous deux peintres, s’appliquent à dessiner, pour l’un, des nus et des personnages, pour l’autre, des formes colorées, autant évocatrices qu’abstraites.

L’exposition restera installée à la Fibule du 13 au 22 décembre et sera accessible de 14h à 18h les jours d’ouverture. Cette fois-ci, les artistes ont préparé une surprise, « une manière de faire interagir le spectateur avec les œuvres ». Un dispositif qui sera révélé aux visiteurs une fois sur place. 

CONTENUS SPONSORISÉS