Les archers ciblent les jeunes

Le club des Archers de Haguenau vit une saison plutôt paisible, surtout marquée par un certain dynamisme chez les jeunes… et les parents !

0
98

C’est un peu à contrecœur qu’il a fallu abandonner les 5-7 ans.

Mais ce n’est que partie remise pour le président des Archers, Gilbert Geyer : « Avec le départ de notre éducatrice, on arrivait plus à suivre au niveau de l’encadrement. Mais ça peut toujours se faire la saison prochaine. » Et si on commence par les jeunes, c’est parce que le président a commencé son propos par là. La jeunesse, notamment du secteur, il y tient.

« Il y a quelques années, ça venait, ça partait, souligne Gilbert Geyer. Là, on a un groupe qui est resté, qui s’investit. »

Des parents impliqués, ça change tout

Dans les catégories de jeune, la concurrence du foot – entre autres – est assez terrible. Alors quand les enfants décident de rester, forcément, ça fait plaisir. « Mais ça, on le doit aussi aux parents. On a parfois des parents qui ne s’intéressent pas du tout, qu’on ne voit jamais, avec qui l’on ne peut pas discuter. Cette année, on a des parents qui s’investissent, et forcément ça joue beaucoup. Lors de la dernière compétition, à Lingolsheim, on a pu y aller avec une vingtaine de tireurs. Du coup, ce sont des jeunes qui ont envie de faire de la compétition, et c’est ce qui m’intéresse. »

Sans dénigrer les licenciés « loisirs », bien au contraire, la vie d’un club et son dynamisme passent forcément par ses résultats en compétition. Alors, aligner une équipe qui tient la route, avec des jeunes du secteur Haguenau-Wissembourg, c’est aussi un peu une fierté pour celui qui devrait passer la main l’année prochaine. Après 20 ans de présidence, Gilbert laissera la place à Yves Arnold, « un bon tireur, et qui a l’air motivé. J’espère qu’il ne se rétracte pas ! », rigole le président en place.

En attendant, Gilbert Geyer continue de véhiculer quatre de ses jeunes pour des compétitions en Allemagne. « En arc à poulies, on ne peut pas tirer en France en moins de 15 ans. Mais en Allemagne, on peut… À la limite, ce n’est pas dérangeant, Karlsruhe, c’est moins loin que Mulhouse pour nous, et on nous accueille toujours très bien ! » Mais c’est aussi le signe que les jeunes du club
– encore eux – affichent un bon degré de motivation.

Avec 79 licenciés, les Archers de Haguenau vivent tranquillement de leur passion. Et comme tout autre sport, ils aimeraient séduire de nouveaux adeptes.

Ça tombe bien, de mars à septembre, vous pouvez prendre une licence découverte à 60€ pour apprendre, progresser, et pourquoi pas, plonger définitivement dans cette discipline fascinante.