Haguenau : L’Écoquartier Thurot poursuit sa mutation

Le quartier Thurot vient d’accéder à la 3e étape du processus de labélisation Écoquartier. Cette étape vient confirmer la conformité des premières réalisations avec les exigences du label.

358

Depuis 2013, les onze hectares qui composent le quartier Thurot se transforment petit à petit. Les bâtiments existants sont reconvertis, pour proposer des logements, des commerces, des bureaux. Un parc urbain a été créé et l’écomobilité est privilégiée, pour un nouveau rapport à la nature et à l’environnement. Le processus de labélisation, composé de quatre étapes, progresse bien : « La 3e étape concerne la réalisation d’une part significative des espaces publics et des constructions. Elle récompense également la conformité de ces réalisations aux ambitions de départ de l’Écoquartier », souligne Caroline Dollé de Ravinel, directrice des grands projets d’aménagement de la ville de Haguenau. 

Une démarche saluée par le ministère

En février dernier, une cérémonie de labélisation s’est tenue virtuellement, avec la participation d’Emmanuelle Wargon, la ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du logement. Lors de cette cérémonie, l’essence du projet a été rappelée : « L’Écoquartier Thurot est né de la reconversion d’une ancienne caserne militaire qui datait du 19e siècle, qui se trouve tout près de l’hypercentre et à 300 mètres à peine du Pôle d’Échange Multimodal. C’était une occasion unique de développer la ville sur une friche, et sur elle-même, et ainsi ne pas consommer de l’espace en périphérie, mais également de réouvrir ce qui était une caserne sur les quartiers environnants », a déclaré Claude Sturni, le maire de la ville.  

CONTENUS SPONSORISÉS