Le Royal Palace retrouve son public

Après plus de six mois de fermeture en raison de la crise sanitaire, le Royal Palace rouvrira enfin ses portes le samedi 3 octobre, avec la nouvelle revue intitulée « Talents ». Un soulagement pour toute l’équipe du célèbre cabaret alsacien en mal de public.

885

C’est un Pierre Meyer affairé et sur le pied de guerre que l’on a rencontré, quelques jours avant la réouverture tant attendue. « La vie du music-hall reprend enfin ! », s’exclame le directeur et fondateur du célèbre cabaret alsacien situé à Kirrwiller.

Un soulagement pour lui comme pour toute son équipe et la quarantaine d’artistes qui l’accompagne après plus de six mois de fermeture. « L’annonce du confinement [en mars dernier, ndlr] a été un véritable choc. On a tout arrêté en 24h ! », raconte-t-il.

« Nous avions commencé à prendre conscience de la gravité de la situation quand, quelques jours seulement avant cette annonce, 1 000 touristes allemands ont annulé leurs réservations, car ils n’avaient plus le droit de se rendre dans le Grand Est. Mais j’étais loin d’imaginer que nos portes resteraient fermées aussi longtemps… ». Du jamais vu en quarante ans d’existence.

5 millions de perte

Parmi les nombreux artistes internationaux que compte le Royal Palace, beaucoup n’ont pas pu rentrer chez eux. « La plupart sont restés ici jusqu’au 15 juin ». Mais pour Pierre Meyer, pas question de se laisser abattre, son cabaret c’est toute sa vie. Et il peut compter sur le soutien indéfectible de son public.

« Lorsque nous avons fermé, 66 000 clients avaient déjà réservé et payé le spectacle. Seulement 16% ont souhaité être remboursés, les autres préférant reporter plutôt que d’annuler leur venue. Cela fait vraiment chaud au cœur, c’est un signe que les gens tiennent à ce music-hall ! », détaille-t-il en rappelant tout de même que « la perte de chiffre d’affaires s’élève à 5 millions d’euros ».

La réouverture aura donc lieu le samedi 3 octobre, avec une nouvelle revue. « D’habitude on se déplace en Europe pour les castings, mais là, tout a dû se faire via internet. Certains artistes ont eu des soucis pour obtenir des visas et tous n’ont pas pu partir. Il a également fallu repenser certaines parties et chorégraphies du spectacle en raison du protocole sanitaire. Mais aujourd’hui, tout est prêt ! », affirme Pierre Meyer.

La revue « Talents » réunit 40 artistes internationaux, 7 numéros d’attractions et
3 chanteurs : Charlène Veyrunes, Jeremy Amelin, finaliste de la Star Academy 2005 et Antoine Delie, finaliste de « The Voice » en 2020.

Un 40e anniversaire particulier

Du point de vue sanitaire, le directeur l’assure : « Nous faisons ce qu’il faut ». Le port du masque sera obligatoire dès l’entrée et durant toute la durée du spectacle. La distanciation sera appliquée entre les gens et du gel hydroalcoolique sera mis à disposition. « La salle de spectacle dispose également d’une ventilation avec un système renouvelant l’air 3 fois/heure », ajoute-t-il.

Quant au bar lounge où les clients avaient l’habitude de se rendre après le spectacle pour danser, des concerts live seront organisés chaque semaine afin de terminer la soirée en beauté tout en respectant les contraintes sanitaires en vigueur.

Si 2020 est l’année du 40e anniversaire du Royal Palace, Pierre Meyer préfère attendre l’année prochaine pour le fêter comme il se doit, « en espérant que la situation sera
meilleure ». « L’avenir reste encore flou, mais nous devons être positifs. Tout le monde a besoin d’un moment de détente, de joie et d’émerveillements, surtout en ce moment. Et c’est ce que nous allons offrir à nos clients à travers cette nouvelle revue : des prestations grandioses dans les meilleures conditions possibles »
.

www.royal-palace.com

CONTENUS SPONSORISÉS