Le réseau RITMO s’agrandit et se modernise

Le réseau de transports en commun RITMO s’adapte au territoire. De nouvelles lignes ont été créées, les titres de transport se simplifient et la grille tarifaire a été revue.

564
Le réseau va s’étendre à 36 communes. / ©RITMO

Lancé en 2006, RITMO concernait uniquement Haguenau et Schweighouse-sur-Moder, puis Brumath après une première extension en 2018. En janvier 2022, une nouvelle étape sera franchie : le déploiement du réseau sur la totalité des trente-six communes de la CAH. Avec ce nouveau tracé, l’objectif est de relier entre eux les grands pôles de la communauté comme Haguenau, Brumath, Val-de-Moder et Bischwiller, et de les relier avec les zones rurales. André Erbs, vice-président de la CAH en charge des mobilités, donne davantage de détails.

« Les lignes existantes sur Haguenau et Schweighouse ont été prolongées. Il y aura maintenant cinq lignes urbaines, quatre interurbaines et seize de renfort scolaire. Ces dernières seront ouvertes à tous lors de leur circulation le matin et le soir». La ligne 10 reliant Haguenau à Brumath, passant par Kriegsheim et Niederschaeffolsheim, sera renforcée. Elle deviendra une ligne régulière, tout comme la 11 entre Haguenau et Val-de-Moder, ou encore la 12 et la 13. « Aux heures de pointe, il y aura un bus toutes les demi-heures. Aux heures creuses et pendant les vacances scolaires, il y aura un bus par heure », détaille le vice-président. Les communes placées hors de ce réseau pourront bénéficier des transports à la demande Flexi’Ritmo. « Aujourd’hui, ils n’ont rien. Demain, ils auront une solution », conclut André Erbs.

Le nouveau plan du réseau. / ©DR

Une logistique revue

Aujourd’hui, tous les bus du réseau RITMO roulent au diesel. Dès janvier, un bus hybride entrera en circulation. Cet été, deux bus 100% électriques circuleront sur le réseau régulier. « C’est une manière pour nous de verdir la flotte et faire nos premiers pas dans l’utilisation de ce type de véhicules », complète André Erbs. Autre avancée : il sera possible d’avoir un titre de transport virtuel, sur un smartphone. L’utilisateur pourra le recharger à des points de vente ou sur internet. La grille tarifaire a aussi été revue et le ticket unitaire passera à 1€30. Toutes ces nouveautés entreront en vigueur le 3 janvier 2022.

CONTENUS SPONSORISÉS