Hunspach – Le passé a de beaux jours devant lui

Depuis bientôt cinquante ans, le groupe folklorique de danse et de musique d’Hunspach anime les fêtes traditionnelles de la région et entretient des coutumes populaires héritées de l’Alsace rurale du IXe siècle.

264

Fondé en 1976, le groupe folklorique d’Hunspach réunit des danseurs et des musiciens de tous les âges. Ils sont vingt-cinq adultes et douze enfants à enfiler les costumes pour les répétitions de la troupe. Accompagnés d’un orchestre d’une quinzaine d’autres, ils performent plusieurs fois dans l’année, sur la place du village ou lors d’événements à l’extérieur, pour représenter le patrimoine culturel régional, comme dans l’Allier, la Creuse ou en Bretagne. Une carte postale qui séduit de plus en plus les Français.

Tout est d’époque, sauf la vision

Le passé, dans le Nord-Alsace, on y tient. L’an dernier, la distinction de Village préféré des Français obtenue par Hunspach n’a fait que renforcer le rayonnement de ce patrimoine vivant, même si en raison des restrictions, il a été impossible de sortir du Bas-Rhin.
« Nous sommes par exemple présents aux festivités de Pentecôte à Wissembourg, à la Streisselhochzeit à Seebach ou à la fête des vendanges de Cleebourg », déroule Élodie Blattner, l’une des membres actives de la troupe. « On essaye aussi de changer les danses de temps en temps pour attirer l’œil des habitués. On crée des chorégraphies et on varie les pas. Certains spectacles ne commencent qu’avec les filles ou qu’avec les garçons. Les traditions trop « traditionalistes » méritent parfois des mises à jour ».

Une reconstitution qui fait mouche

Les costumes de la troupe sont inspirés de la population protestante de Hoffen, d’Hunspach, d’Ingolsheim et de Seebach au IXe siècle. « La plupart sont des créations originales, tirées d’ensembles d’époques, récupérés par les historiens et passionnés locaux. On n’a pas envie de les abîmer, que ça craque de partout ». Une bonne partie des morceaux de musique de l’Harmonie d’Hunspach est héritée de cette époque, ils sont transmis de père en fils depuis deux siècles. Preuve du succès de la troupe, prochainement une partie de l’émission Courants d’Est sur France 3 leur sera même consacrée.  

CONTENUS SPONSORISÉS