Le masque peut-il sauver les salles de sport ?

La marque française Salomon a annoncé l’arrivée d’un masque adapté à la pratique sportive à un prix abordable de 18€ pour la version « été ». Si le produit est efficace, c’est une lueur d’espoir pour les gérants de salle, comme Clotilde Briot, de NewStep à Weyersheim.

527
Salomon annonce la commercialisation d'un masque adapté au sport au prix de 18€. ©DR

Mine de rien, développer un masque pour le sport, c’est plutôt technique. C’est sans doute pour cela que les premiers modèles « validés » n’arrivent que maintenant. Salomon a développé depuis des semaines, en partenariat avec Chamatex, un masque qui se veut
« respirant », avec une cavité devant le nez et la bouche qui permet de respirer tout en protégeant le coureur.  On peut facilement imaginer son utilisation en salle. Clotilde Briot, qui découvre le produit et surtout son tarif, est intéressée : « Au début on était un peu dubitatif, parce que les premiers prix annoncés étaient vraiment élevés… On nous avait dit qu’on pourrait peut-être rouvrir quand ces masques arriveraient, mais si on a que 10% d’adhérents qui investissent là-dedans, ça ne vaut pas le coup. À 18€, on va regarder ça de plus près. On va faire nos calculs, mais on peut même imaginer les offrir à nos adhérents pour les faire revenir.» Si le running a le vent en poupe en ce moment, il ne remplace pas pour autant la diversité des exercices qu’on peut réaliser en salle. Dans sa newsletter, l’enseigne Urban Soccer avait aussi indiqué il y a quelques semaines suivre avec attention le développement de ces masques filtrants et respirants pour envisager une réouverture de ses terrains.  

CONTENUS SPONSORISÉS