Le gouvernement chinois poursuit sa guerre ouverte contre les jeux vidéo

Alors qu’ils avaient l’interdiction de jouer entre 22h et 8h, désormais, les Chinois de moins de 18 ans n’auront plus le droit de passer plus de trois heures par semaine sur des jeux vidéo en ligne. Une décision lourde de répercussions pour toutes les entreprises liées à Internet en Chine.

29
La République chinoise prend régulièrement la parole dans ses médias pour condamner l’impact des jeux vidéo sur la jeunesse. / ©Matthew Stinson

C’est un long travail de sape qui porte enfin ses fruits… Mais pas sûr que ce genre de restrictions serait applicable dans le Bas-Rhin, malgré tous les efforts du monde. Tout juste un an après le passage de la loi sur l’abolition de l’anonymat dans les jeux vidéo, qui imposait le fichage systématique des joueurs avec âge, date de naissance et lieu d’habitation, le gouvernement chinois a annoncé vouloir en finir avec les
« médicaments électroniques », allant jusqu’à comparer les dangers des jeux vidéo à ceux de l’opium. Selon Pékin, ces nouvelles règles, déjà entrées en vigueur, auraient pour unique but de freiner les phénomènes d’addiction chez les jeunes. Mais pour certains observateurs, la législation servirait également d’autres bénéfices ; notamment en permettant à l’État d’ingérer dans les activités des géants des réseaux sociaux.

L’état souhaite garder le contrôle

La Chine, qui a déjà lourdement condamné Alibaba pour pratiques anticoncurrentielles, puis a jeté son dévolu sur l’application de VTC
« Didi » (le « Uber chinois », qui possède 90% du marché), a lancé au début du mois une nouvelle série d’initiatives visant à parasiter un autre mastodonte du « Gafam chinois » : Tecent, la plus grande entreprise de médias sociaux (n°4 mondial) et le principal distributeur de jeux vidéo du pays. Peu de temps avant l’annonce de cette nouvelle loi, un article publié par un média d’État avait qualifié les jeux en ligne d’« opium spirituel », provoquant une chute sans précédent des actions de Tencent Holdings. Comme le font les États-Unis avec les entreprises de la Silicon Valley, Pékin souhaite désormais diminuer le pouvoir des sociétés de nouvelles technologies, de plus en plus puissantes grâce à nos précieuses données personnelles.

Jusqu’où iront les restrictions ?

Cela va faire trois ans que les joueurs de moins de 18 ans ont l’interdiction de jouer aux jeux vidéo en ligne après vingt-deux heures. Il y a deux ans, ils ont vu leur consommation restreinte à 90 minutes par jour le week-end, et 3 heures pendant les vacances scolaires. Désormais, les enfants chinois de moins de 18 ans seront limités à une heure de jeu de 20h à 21h les vendredis, samedis et dimanches, ainsi que les jours fériés. Il y a fort à parier que cette dynamique va continuer : l’AFP rapporte d’ailleurs que la plupart des parents chinois salue la présence de ces restrictions.


En chiffres : Le 2e marché mondial du jeu vidéo est chinois !

Les jeux vidéo représentent en Chine une importante manne financière : ils ont généré 17 milliards d’euros de chiffre d’affaires rien qu’au premier semestre 2021.

CONTENUS SPONSORISÉS