Brumath – Le Fun Parc avait tout prévu, sauf le mauvais temps

Depuis l’installation des trampolines automatiques, pédalos, canoës et barques mis à disposition des familles ainsi que la réfection du mini-golf, du paintball ou encore du parcours d’accrobranche, le plan d’eau de Brumath a été transformé. Malheureusement, à cause des intempéries de ces dernières semaines, les clients sont encore trop peu nombreux à se déplacer pour en profiter.

49

Delphine Thiam, co-gérante de la société Alsafun qui administre le nouveau fun-parc de Brumath voulait un endroit qui soit à la fois un lieu de plaisir et de détente sur terre et dans l’eau. Quelque chose d’ambitieux, qui a nécessité la remise à neuf de tous les équipements de l’ancien Parc d’Aventures et de Loisir avec de nouvelles infrastructures: « Ça nous a pris deux mois, jour et nuit. Un travail de titan… Du boulot H24 sans jour de repos. Le paintball était dans un état déplorable, on a dû l’élaguer, retirer la quarantaine de dalles de béton de plus de 100 kilos du mini-golf, ajouter 2000 tonnes de sable blanc sur la plage, refaire toute la sécurité du parcours accrobranche. On a refait l’électricité, repeint tous les bâtiments, remis le restaurant aux normes… Un investissement qui prendra l’eau si la météo persiste à nous en vouloir.»

Le Fun Parc a pourtant de bons arguments

« Il est très urgent qu’il fasse beau pour que les familles arrivent. Depuis la signature du contrat début avril, on n’a eu que du mauvais temps. On a pu commander le matériel que début mai – le temps que le prêt se débloque – et maintenant, il faut amortir ». L’an prochain, de nouveaux équipements devraient voir le jour et qu’importe la pluie: un waterjump, des terrasses flottantes, du téléski nautique et une activité de wakeboard. Mais la réussite de ce démarrage conditionnera forcément le déploiement des nouvelles activités d’ici 2023, et Alsafun a des idées plein la tête…  

CONTENUS SPONSORISÉS