Le Ford Puma ST dressé pour le plaisir

Développé par Ford Europe, le Puma ST donne la priorité à l’agilité et aux sensations de conduite, sans pour autant négliger les contraintes écologiques.

23

Le Ford Puma ST hérite du brillant 3 cylindres turbo de la Fiesta ST de 200 ch, mais avec un couple augmenté de 30 Nm, soit 320 Nm disponible entre 2 500 tr/min et 3 500 tr/min, et un châssis sport ultra-rigoureux.

Caractère sauvage mais dompté

Une journée entière sur les routes sinueuses et glissantes de la forêt d’Ermenonville, puis sur le circuit de Mortefontaine, nous a permis de voir ce que ce Puma en tenue de sport avait sous les pattes. Capable de désactiver ou réactiver un cylindre en 14 millisecondes, la mécanique peut se montrer sobre en affichant une moyenne de 6,9 l/100 km et des émissions de CO2 à partir de 155 g/km WLTP, mais aussi se déchaîner et générer un réel plaisir de conduite en restant écolo compatible avec une moyenne de 10 l/100 km lors de notre essai sportif.

Avec sa direction très directe et son différentiel mécanique à glissement limité (en option dans le pack performance à 1 100 €) pour éviter le sous-virage, la réactivité est convaincante. Le Puma plante ses griffes dans l’asphalte en gardant invariablement le cap fixé. Pour assumer cette sportivité en toute sécurité, le diamètre des disques de freins a été porté à 325 mm et la suspension raffermie. Ce dernier point gâche un petit peu le plaisir dès que l’on quitte le circuit. Et ce malgré les efforts faits sur la sellerie Recaro au maintien irréprochable.

La fonction «launch control», sélectionnable à l’aide des commandes au volant, permet des départs arrêtés ultrarapides avec un 0 à 100 km/h en 6,7 secondes accompagné d’une sonorité amplifiée par une technologie d’échappement actif qui complète l’expérience de conduite. Quatre modes de conduite sont proposés : Normal, Eco, Sport et Circuit. Détail pratique et utile en conduite sportive, le mode Sport peut être actionné ou coupé depuis un bouton sur le volant à méplat.

Le confort sportif

À l’œil, le pelage de ce Puma ST est à la hauteur de son ramage. Présenté dans un coloris spécifique « Green mean » (« Vert méchant » en anglais, facturé en option 1 250 €) des plus flashy, le ST se distingue par un toit noir laqué brillant, une calandre agrémentée d’un spoiler avec une lame marquée « Ford Performance », des ailes avant et arrière élargies, un becquet arrière et un diffuseur spécifique avec deux sorties d’échappement et des jantes en alliage de 19 pouces.

Dans l’habitacle, c’est vive le sport, avec les sièges Recaro déjà cités, le volant multifonction sport, le pédalier alu et le pommeau de levier ST. Côté technologies, outre un modem 4G Ford Pass Connect gratuit, le Puma ST est doté du régulateur de vitesse adaptatif, de la surveillance des angles morts, des phares full LED et d’un système de prévention de collisions se basant sur les données envoyées par les autres véhicules. Enfin l’espace à bord est le même que sur un Puma classique, avec notamment un volume de coffre de 456 l et, en prime, la megabox de 80 l d’espace supplémentaire.

Plaisant à conduire et offrant la même praticité que le modèle classique, le Puma ST s’affiche à partir de 33 850 €, tandis que notre modèle d’essai, avec le pack performance et la peinture Green mean, atteint 37 183 €, tarifs auxquels il faut ajouter un malus d’environ 1000 €.