Le facteur et ses chevaux

Sur les hauteurs de la route de Jaegerthal, sur la gauche en venant de Niederbronn-les-Bains, des bâtiments en grès rose des Vosges du Nord attirent l’attention. C’est l‘ancienne métairie du domaine Mellon-De Dietrich. Rencontre avec Adolff Brehm, passionné par le monde équestre.

790

Depuis de longues années, Adolff Brehm et ses parents exploitent la ferme dite Ferme Mellon. Tout jeune, il a côtoyé les animaux et surtout les chevaux.

Après son service militaire effectué en Algérie, et son certificat d’agriculture en poche, il entre à la Poste comme préposé au courrier. Après ses heures de distribution et pendant ses jours libres, il continue de s’occuper de la ferme et surtout de chevaux.

Ses préférés : Hilary et Elwood

Lorsqu’il a pris sa retraite en 1999, il s’est encore plus intensément investi dans le domaine équin proposant notamment de prendre des chevaux et des poneys en pension.

En dilettante, il autorise ses amis, et amis de ses amis, à faire des promenades à cheval, dans la forêt environnante ou des tours dans la carrière d’équitation située devant les écuries. Le week-end, il attelle Hilary la jument et son frère Elwood, de race Moritzburger, ses préférés, pour des tours en calèche sur les chemins forestiers alentour.

De temps en temps, pendant les beaux jours, il fait plaisir aux résidents des EHPAD Saint Joseph et Notre Dame, de Niederbronn-les-Bains et d’Oberbronn, avec des promenades attelées. Adolff  Brehm collectionne aussi tout ce qui a trait au cheval : anciens harnais, vieux matériel agricole tombé en désuétude ainsi qu’une belle 11 chevaux Citroën de 1953.

Avec un brin de nostalgie, il évoque : « Dans le temps, les chevaux aidaient au travail. Depuis une trentaine d’années, ils sont destinés aux loisirs. Les chevaux, c’est ma vie. De toute mon existence, je n’ai pas passé un jour sans eux, je me fais plaisir en m’occupant de mes bêtes ».

Les animaux et la nature sont ses passions, il possède de nombreux lapins hébergés dans une belle rangée de clapiers, des poules dans la basse-cour, le tout entouré par une brigade de chats et de trois chiens.

Pendant les beaux jours, les chevaux sortent de l’écurie pour aller paître dans de vastes prairies clôturées, situées derrière la grange.   

CONTENUS SPONSORISÉS