Le créateur de CovidTracker décoré de l’ordre national du Mérite

Guillaume Rozier est devenu célèbre il y a peu en créant deux services anti-Covid-19 utilisés partout en France : « CovidTracker » et « ViteMaDose ». Pour son service rendu à la nation et à seulement vingt-cinq ans, la semaine dernière, l’ingénieur a reçu l’une des plus hautes distinctions de l’État.

69
Guillaume Rozier a commencé à travailler sur Covid-tracker alors qu’il terminait ses études d’ingénieur à Nancy / ©AFP

Les GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) ne sont pas les seuls à collecter nos données.  L’État aussi, en s’appuyant sur les registres des institutions publiques, des outils comme le recensement ou encore les résultats d’études d’instituts de sondages (Ex : IFOP, Ipsos) garde continuellement un œil sur la population. Mais pas de quoi s’inquiéter : sur le papier, ces informations ne sont jamais utilisées à des fins commerciales ou d’espionnage. Et c’est justement en se basant sur certaines de ces données « publiques », disponibles gratuitement sur Internet, que Guillaume Rozier commence dès mars 2020 à tracer des graphiques sur l’évolution de la pandémie. Quelques mois plus tard, sur le même principe, il est le premier à avoir eu l’idée de créer une carte pour recenser les offres de vaccination en France.

L’ingénieur a été fait chevalier « à titre exceptionnel »

Pour beaucoup, Guillaume Rozier a apporté quelque chose d’essentiel que le gouvernement n’a pas su offrir. Après CovidTracker, devenu une référence dès 2020, il crée le 1er avril 2021 le site web « ViteMaDose ». Ce nouveau service, encore plus utilisé que le premier sert depuis des semaines aux personnes éligibles à trouver des points de vaccination proches de chez elles et à prendre rendez-vous. Cette année, il devient le plus jeune des 1088 personnes promues à l’ordre national du Mérite. Cette haute distinction remise sur demande du gouvernement nécessite habituellement dix ans de «mérites acquis soit dans une fonction publique, civile ou militaire, soit dans l’exercice d’une activité privée». Mais au vu de l’utilité publique de sa création, il a été fait chevalier « à titre exceptionnel » (sans attendre la durée requise) pour des « services exceptionnels nettement caractérisés ». 

 « Sans données publiques, Covidtracker n’aurait pas pu exister »

Dans l’émission dédiée au numérique « Underscore », diffusée sur YouTube et sur Twitch, Guillaume Rozier a insisté sur l’importance du site data.gouv.fr, qui lui a permis de récupérer et d’utiliser les données publiques :  « Sans données publiques, CovidTracker n’aurait pas pu exister. » Alors logiquement – pour qu’elles servent à nouveau – toutes les informations issues de ViteMaDose et CovidTracker sont également rendues publiques. Elles sont consultables dès aujourd’hui sur internet et le site du gouvernement.  

CONTENUS SPONSORISÉS