Le cinéma chez soi

Depuis un mois et demi, la MAC de Bischwiller propose aux amateurs de cinéma des séances virtuelles, pour qu’ils puissent continuer à découvrir des films, et même échanger avec les réalisateurs à l’issue des projections !

248

Malgré le contexte actuel, la MAC reste aux côtés de son public et propose, depuis fin avril, des séances de cinéma virtuel. Cela durera encore pendant tout le mois de juin, en attendant de pouvoir rouvrir les portes.

Dès le début, le projet a eu du succès : « Il y a eu de plus en plus de spectateurs. Chaque film attire 20 à 30 personnes. Les projections sont accessibles à tous ceux qui habitent à 50 km de la salle. Nous avons été les premiers à proposer cela dans le Bas-Rhin. C’est une belle expérience, qui nous a permis de préserver le lien avec le public », déclare Stéphane Aucante, le directeur de la MAC.

Pour voir un film, rien de plus simple : il suffit d’acheter une place au moins une heure avant la séance sur sallevirtuelle.25eheure.com, puis de se reconnecter un peu avant l’heure de la projection, via un ordinateur, une tablette, un smartphone ou un téléviseur connecté.

Envie de se faire une toile ?

Cette semaine, la MAC a programmé le film « Enfin des bonnes nouvelles », de Vincent Glenn, ce mardi 9 juin à 20h15. Cette comédie mêlée de science-fiction raconte l’histoire de personnes qui sont devenues immensément riches en un temps record, ce qui est évidemment source de problèmes. Le documentaire « À ma place », de Jeanne Dressen, est proposé le lendemain à la même heure. Il présente la vie d’une jeune fille de la classe ouvrière, qui réinvente la politique et se cherche un avenir.

Ces deux séances seront suivies d’un temps d’échange avec les réalisateurs, grâce à une interface permettant de leur poser des questions : «Nous avons remarqué que les gens apprécient beaucoup les débats. Ce sont des discussions chaleureuses et détendues. Chacun peut poser des questions depuis son canapé, c’est agréable, libre, simple», conclut Stéphane Aucante.   

Programmation et démarches sur : www.mac-bischwiller.fr

CONTENUS SPONSORISÉS