Le château du Langenberg se transforme en écolieu

Le projet de création de l’écolieu du Langenberg est un projet d’habitat franco-allemand qui met l’accent sur l’humanité et les valeurs écologiques. Les travaux avancent bien. Les deux premiers appartements sont sur le point d’être achevés.

386

Il y a quelques années, un groupe formé de Français et d’Allemands a fondé l’association Langenberg dans le but de créer un écolieu au Château du même nom. Situé près de Wissembourg, celui-ci date du 18e siècle et a eu plusieurs vies. Il a notamment servi de centre de loisirs et de restaurant dans le passé. Après avoir acheté la propriété, les participants ont commencé la restauration. Ils décident ensemble des choix à faire pour leur futur lieu de vie et réalisent, dans la mesure du possible, les travaux eux-mêmes. À côté du château, douze maisons à faible consommation d’énergie seront construites. Au final, il y aura environ 25 logements, ainsi qu’une salle commune qui servira aux réunions, conférences, fêtes, etc.

Cet endroit sera un lieu de vie convivial, où toutes les générations pourront vivre ensemble, s’entraider. Le caractère écologique du lieu est également important. Les participants prévoient un parc de permaculture, des panneaux solaires, un chauffe-eau solaire, des toilettes sèches ou encore une station d’épuration végétale: « Ce lieu, géré écologiquement, permettra une certaine autonomie, pour la nourriture ou le chauffage par exemple. Pour les travaux de rénovation et de construction, nous respectons aussi la nature en choisissant des matières naturelles et en conservant autant que possible les éléments anciens », explique Pascal Léval, membre de l’association.