Le cercle des poètes du lycée

Depuis quelques mois, des élèves du lycée Heinrich et leur assistante d’éducation Gayane Ishkhanyan se rassemblent chaque semaine pour écrire des poèmes. Une passion qu’ils aimeraient partager, bien au-delà des murs du lycée.

613

Au lycée Heinrich, dans une salle calme du CDI,
Cinq écrivains en herbe se retrouvent tous les vendredis
Pour partager la même passion : la poésie.

Toutes les semaines c’est la même chose,
Un thème est donné, ils jouent de leur prose,
Avec rimes, pieds, vers, tels des virtuoses.

Ils manient les mots avec dextérité,
Libèrent leurs émotions sans jamais se sentir jugés,
Et les couchent avec ferveur sur une feuille de papier.

Alors que certains tentent à tout prix l’alexandrin,
D’autres s’autorisent des folies dans leurs quatrains,
Pour sortir des règles qu’on leur impose au quotidien.

La poésie, c’est une partie d’eux qu’ils aiment partager,
Alors lors des portes ouvertes du lycée,
Ils attirent d’autres amateurs en affichant leurs tercets, leurs sonnets.

C’est Gayane qui les a rassemblés,
Cette jeune arménienne manie un français presque parfait,
Un vrai défi pour elle qui veut en faire son métier.

Ces poètes sont tous différents et quoi que leur réserve l’avenir,
Qu’il y ait de la rage, des larmes ou des éclats de rire,
Leur point commun, c’est qu’ils n’arrêteront jamais d’écrire.


Voici l’une des créations collectives de Gayane, William, Laura, Luc et Dylan. Cet exercice, que l’on nomme des cadavres exquis, consistait à écrire tour à tour un ver, en ne lisant que le ver précédent :

“Mon désespoir s’est transmis en gloire,
Mais j’aime de plus en plus boire,
Et quand je me vois dans le miroir
J’éteins la lumière et reste dans le noir
Pour que jamais tu ne puisses ainsi m’apercevoir
Que tu gardes de moi, une image de plein d’espoir !”

Suivez-les sur Instagram : @poesieclubhaguenau