Centre Hospitalier de Haguenau : un nouveau mammographe

Cet appareil de dernière génération permet une imagerie plus précise, réduit la dose d’exposition aux rayons X et optimise le diagnostic d’un cancer qui touche en moyenne 1 femme sur 8.

333

Fin novembre, le service de Radiologie du Centre hospitalier de Haguenau (CHH) a renouvelé l’équipement de la salle de mammographie. Le nouvel appareil, issu de la gamme Amulet Innovality de la marque Fujifilm, remplace l’ancienne machine qui datait de 2013. «L’avancée technologique est importante sur ce nouveau mammographe», commente Marysa Schaal, médecin radiologue au CHH. « Il permet par exemple de réduire la dose d’exposition de la patiente aux rayons X, d’obtenir une qualité d’image plus optimale », poursuit-elle. Surtout, le nouvel équipement de nouvelles techniques comme le système de tomosynthèse mammaire, ou mammographie 3D.

« Nous obtenons ainsi davantage d’informations lors des analyses, notamment sur des seins plus denses », explique Marysa Schaal. « Cette technique facilite aussi la détection de petites lésions », complète la spécialiste. Sans compter que cette détection précoce évite aux patientes d’enchaîner des examens complémentaires, souvent source de stress.

Un numéro d’appel unique

D’un coût de 300.000 euros, la machine est aussi dotée d’un module d’intelligence artificielle qui sera installé fin janvier. « L’intelligence artificielle intervient en dernier contrôle et va souligner des éléments qu’on ne verrait pas autrement », décrypte la radiologue.

Le renouvellement des machines induit aussi de nouvelles formations pour les équipes médicales : « C’est ce qui me plaît, la formation est continue en radiologie », sourit le médecin. Chaque année, près de 3.000 patientes sont prises en charge par le service de radiologie du CHH pour une maladie qui touche une femme sur huit en moyenne. Il se guérit dans neuf cas sur dix s’il est détecté suffisamment tôt.

Le numéro d’appel unique Allo Cancer de la Femme (03 88 06 31 31), mis en place en 2018, permet aux femmes d’Alsace du Nord ayant un doute ou une suspicion d’obtenir des renseignements, un rendez-vous, et d’échanger avec une infirmière expérimentée en gynécologie.

CONTENU SPONSORISÉ