Le carnaval se fêtera sans bals ni cavalcades

Les festivités carnavalesques n’auront malheureusement pas lieu cette année en Alsace. Le comité des fêtes de Mothern, de Hoerdt et de Roppenheim, les trois communes qui accueillent les principaux temps forts de la saison ont cependant tenu à conserver l’esprit du moment.

1034

La pandémie aura définitivement eu raison des cavalcades et des bals costumés. L’an dernier, seul le carnaval de Roppenheim avait été annulé. À Hoerdt, c’est la première fois en soixante-dix ans que cela arrive. Traditionnellement, les trois fêtes se suivent : l’ouverture du carnaval se fait à Mothern le dimanche,
« le carnaval du seigneur » (le Mardi gras) à Hoerdt et le « carnaval des paysans » le dimanche qui suit à Roppenheim. Cette année, les concours de photos et de décorations remplaceront le clou du spectacle.

L’humeur reste à la fête !

Afin de respecter les contraintes sanitaires et d’éviter les attroupements, cette année, la Mairie de Roppenheim a mis en place un circuit de déambulation dans le village. Ballons, masques, fanions et autres mascottes seront aussi de la partie dans les rues de Hoerdt et de Mothern. Pour éviter les déconvenues et les annonces surprises, les trois comités avaient déjà pris la décision d’annuler le carnaval au mois de novembre. Comme l’explique René Wolfhugel, président du comité d’organisation du carnaval de Hoerdt : « On aurait pu maintenir les événements, mais il fallait combattre le virus ensemble. On a tous tiré un trait sur cette année, pour mieux fêter en 2022. »

CONTENUS SPONSORISÉS