Lauterbourg – Bientôt des batteries made in Alsace !

Début juin, l’entreprise strasbourgeoise Viridian a annoncé qu’elle implanterait la première usine française de raffinage de lithium à Lauterbourg, une matière destinée à la fabrication de batteries pour véhicules électriques.

527
Le lithium utilisé proviendra d’Amérique latine. / AFP

Viridian Lithium a été fondée en 2021 à Strasbourg. Son objectif principal est de fournir le marché européen en batteries pour accélérer la transition vers la mobilité électrique.

Pour l’atteindre, l’entreprise a pour projet d’ouvrir une première usine de raffinage de lithium. Elle devrait voir le jour en 2025 à Lauterbourg. Viridian a sélectionné un site d’une vingtaine d’hectares disposant d’un accès direct tri modal (portuaire, ferroviaire, routier) le long du Rhin et proche de l’Allemagne. Dans un premier temps, l’usine devrait être en mesure de fournir 25 000 tonnes d’hydroxyde de lithium par an, de quoi équiper 500 000 véhicules électriques selon Viridian, et
100 000 tonnes d’ici 2030.

Pour commencer, le site s’approvisionnera en minerais extraits en Amérique latine. À l’avenir, elle espère pouvoir se fournir en lithium local. Cette création d’usine contribuera avant tout à répondre aux attentes du gouvernement. En effet, l’année dernière, le Président Emmanuel Macron a annoncé que la France devrait produire deux millions de véhicules électriques par an d’ici 2030. Pour mener à terme son projet, l’entreprise s’est associée à Technip Energies, pour bénéficier de leur expertise en ingénierie et leur gestion des projets industriels, Veolia, pour valider l’ingénierie des procédés, et CEA Liten, pour effectuer des tests de performance.

Cette création représente un investissement situé entre 140 et 170 millions d’euros. Il permettra de créer plus de 250 emplois directs et 600 emplois indirects durant les travaux.

CONTENUS SPONSORISÉS