Laurent Pfaadt raconte les Malgré-Nous

« J’ai écrit ce livre pour rendre mon grand-père immortel », avait dit l’auteur à Maxi Flash en sortant d’un confinement qui l’avait privé d’une tournée en Alsace avec son livre « Nous étions des Malgré-Nous » sous le bras. Trois mois plus tard, il revient sur ses terres pour des séances de dédicaces et des rencontres avec des lycéens de Bischwiller.

280

” Nous étions des Malgré-Nous » retrace sa saga familiale. Trois générations de Bischwiller décimées par les combats et l’exil forcé comme 100 000 Alsaciens enrôlés dans la Wehrmacht et la Waffen SS entre 1942 et 1945. « Pendant 20 ans cette histoire m’est revenue par épisode. J’ai commencé à mettre Bischwiller sens dessus dessous. C’est un grand puzzle qui s’est assemblé au fur et à mesure de mes recherches qui m’ont emmené sur tous les continents. Je suis tombé sur des choses totalement « insoupçonnées », comme un récit de mon grand-oncle, 15 jours avant sa mort », décrit Laurent Pfaadt.

Écrire un livre sur ce thème n’était pas une mince affaire, car qui peut affirmer que l’Alsace a fait la paix avec cette histoire de Malgré Nous ?  « C’est quelque chose de consubstantiel à l’identité alsacienne, cela reste un sujet
tabou »
, affirme l’auteur qui n’est pas sorti indemne de cette aventure. Pour dialoguer avec lui, rendez-vous le 2 octobre à 14h30 au Centre Culturel Claude Vigée de Bischwiller, le 3 à Kléber à Strasbourg et le 9 à La Marge de Haguenau.