L’association Pamina fête ses 25 ans

Pour son 25e anniversaire, l’association Pamina Rheinpark proposera plusieurs rendez-vous festifs transfrontaliers tout au long de l’année. En parallèle, elle continuera d’agir pour conserver et valoriser le patrimoine naturel et culturel.

158
L’équipe du Pamina Rheinpark, dont Camille Scheydecker au centre, président de l’association et maire de Soufflenheim. / ©DR

L’association avait prévu de fêter son anniversaire à Rastatt. En raison de l’épidémie, cette célébration a été reportée. Pour marquer le coup, Pamina Rheinpark a tout de même prévu plusieurs animations, comme l’explique Marie-Renée Sitter, chargée de la communication du Parc rhénan : « On aimerait organiser une soirée culturelle transfrontalière et une exposition au Musée Paso de Drusenheim avec des artistes des trois régions. Des sorties à vélo d’une journée complète seront proposées par Monsieur Walter, guide-accompagnateur. On a aussi pensé à une fête des bacs, mais on ne sait pas si elle pourra avoir lieu en raison de la pandémie.»

Une chose est sûre, 2022 sera une année transitoire. L’association Pamina Rheinpark terminera avant tout les projets qui ont été lancés ces dernières années, comme la brochure des musées, par exemple. Ces derniers forment un véritable réseau et constituent l’ossature du projet. Tous les aspects de la vie au bord du fleuve y sont abordés. « On a élargi notre réseau muséographique avec trois musées, dont celui de la batellerie à
Offendorf », complète Marie-Renée Sitter.

Un rôle de protection

Pamina Rheinpark a été créée en 1997. Selon ses fondateurs, l’association avait pour objectif de protéger le paysage alluvial du Rhin supérieur et de réaliser un écomusée des deux côtés du Rhin. Trois régions sont concernées : le Palatinat du Sud, le Bade-Wurtemberg et l’Alsace du Nord. Le périmètre de cette zone s’étend sur près de mille kilomètres carrés d’Eggenstein-Leopoldshafen et Leimersheim au Nord, à Rheinmünster-Greffern et Gambsheim au sud. Aujourd’hui, trente-quatre communes et collectivités territoriales sont membres. La zone englobe deux centres d’initiation à la nature et l’environnement, quatorze musées thématiques, plus de soixante stations d’information au bord des chemins ou encore des circuits cyclables transfrontaliers.

www.pamina-rheinpark.org

CONTENUS SPONSORISÉS