Lamborghini ne connaît pas la crise

47

Ne parlez pas de pénurie de composants, de pandémie ou de crise mondiale à Lamborghini. La prestigieuse firme italienne multiplie les signaux positifs depuis le début de l’année. La filiale du groupe Volkswagen, qui ne compte pourtant que trois modèles à son catalogue (Avantador, Urus et Huracican), vient de boucler un premier semestre 2022 inédit dans son histoire : sa marge d’exploitation a atteint 32 % tandis que son bénéfice opérationnel s’élève à 425 millions d’euros pour 5 090 voitures écoulées. Un rapide calcul permet de découvrir que Lamborghini dégage 84 000 € de bénéfices par véhicule vendu. Mieux, le carnet de commandes est plein jusqu’en 2024.

CONTENUS SPONSORISÉS