L’allée des Peupliers rénovée

Depuis peu à Wissembourg, le tronçon situé entre le giratoire d’Altenstadt et celui de la zone commerciale fait l’objet d’importants travaux qui vont durer tout l’été : élargissement des trottoirs, rénovation de la route, modification d’arrêt de bus, création de chemins piétonniers... Le tout pour permettre une circulation en toute sécurité à partir de la rentrée.

0
49

A Wissembourg, l’allée des Peupliers subit plusieurs phases de rénovation depuis 2005. Cet été, plusieurs travaux ont lieu entre le rond-point d’Altenstadt et celui de la zone commerciale.

Chaussée décalée, trottoirs élargis, bande cyclable et trottoir prolongés jusqu’au giratoire, espaces verts ajoutés, enfouissement des réseaux électriques et de télécommunication…

Ces travaux sont notamment liés à la sécurité des usagers. Ils sont menés par la ville, en coordination avec le Conseil départemental. Ce dernier se charge de la réfection du revêtement de l’allée des Peupliers, du giratoire d’Altenstadt et de la RD 3 allant vers Scheibenhard.

Plus de sécurité

L’un des objectifs est que les automobilistes, les piétons et les cyclistes puissent circuler dans de meilleures conditions de sécurité : « Nous avions un souci avec les automobilistes arrivant de Lauterbourg et qui entraient trop rapidement dans le giratoire. Nous souhaitions apporter des modifications pour plus de sécurité. En plus de cela, nous avons intégré un chemin piétonnier et cycliste adapté, deux arrêts de bus, un de chaque côté, parfaitement aux normes et plus accessibles. Le Conseil départemental souhaitait aussi rénover le revêtement de la route et les réseaux sont refaits à neuf », explique André Reinwalt, le Directeur général des services de la ville.

Mise en place d’une déviation

Pendant la durée des travaux, qui se dérouleront pendant tout l’été, une déviation est mise en place : « Nous avons préparé une déviation via la rue de Riedseltz, la zone industrielle et commerciale, la rue de l’Industrie. Tout est prévu pour que les véhicules légers et les poids lourds puissent contourner les travaux et circuler », poursuit André Reinwalt.