La Wantzenau – Petit à petit, les oiseaux ont leur nid

Les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. Alors pour encourager leur reproduction et leur préservation, la Station Régionale de Protection des Oiseaux (SRPO) de La Wantzenau entretient 450 nichoirs sur le périmètre communal.

163
Une couvée d'hirondelles dans l’une des ca- banes de la forêt de La Wantzenau / ©SRPO

Depuis 1980, près de 30 % des espèces communes d’oiseaux se sont éteintes en Europe. En 2014, cette chute représentait près de 425 millions d’individus en moins par rapport aux normales enregistrées au milieu du XXe siècle. Certains biotopes (champs, vergers, friches, mares et marais…) sont plus concernés que d’autres, mais heureusement « dans les forêts rhénanes, la chute n’est pas aussi alarmante », rassure Daniel Zinck, président de la SRPO de La Wantzenau. Depuis une vingtaine d’années, les bénévoles de l’association se sont donné la mission de construire et d’entretenir un réseau de petites cabanes, apportant une contribution plus qu’efficace à la survie des espèces en milieu périurbain.

RIEN SANS LE SOUTIEN DES VISITEURS

En Alsace, on croise de moins en moins de tourterelles, de coucous gris, d’alouette des champs, d’hirondelles ou encore de martin-pêcheurs.
Rien d’alarmant. Mais certaines espèces originaires de la région sont en danger d’extinction, comme la sterne pierregarin, et cela inquiète particulièrement la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Les visiteurs peuvent venir observer cette dernière à Ungersheim, dans la réserve de l’Écomusée d’Alsace : une chance pour sa conservation. Car selon Daniel Zinck, « les espaces protégés ont besoin du public pour être vraiment utiles et justifier leur présence ». Prochainement, la SRPO souhaite mettre en place des séances d’observation des animaux pour les scolaires et périscolaires, et faire participer le public en le faisant fabriquer lui-même des nichoirs et des mangeoires qui rejoindront la flotte de La Wantzenau.

CONTENUS SPONSORISÉS