« La Vallée Perdue », la saga alsacienne continue

Passionnée par l’histoire de sa région et artiste dans l’âme dès son plus jeune âge, l’Alsacienne et romancière Huguette Eichwald écrit des livres empreints d’histoire et gorgés de belles valeurs. Elle publiera en autoédition le nouveau tome de sa saga régionale « La Vallée Perdue ».

0
338

Après avoir été galeriste à Strasbourg, c’est dans la Vallée du Wineckerthal, non loin de Dambach, qu’Huguette Eichwald trouve son inspiration depuis une vingtaine d’années, auprès de son époux et ses chevaux. « Ce petit paradis de verdure niché au fond d’une vallée idyllique des Vosges du Nord est l’endroit idéal pour laisser vagabonder mon imagination et me consacrer entièrement à ma passion ». Sa passion, c’est l’écriture. Auteure de la saga régionale « La Vallée Perdue » qui rencontre un franc succès dans les bibliothèques, elle s’apprête à sortir, d’ici la fin de l’année, le tome 9 : « La Vallée Perdue – La Vengeance ».

Des romans inspirés de l’histoire régionale

« Je suis amoureuse de ma région et inspirée par elle : son histoire, sa faune et sa flore, ses châteaux forts, ses personnages historiques… Mes écrits sont naturellement empreints de cette culture et de toute sa richesse », confie-t-elle. « Dans mes romans, le respect de l’Histoire est primordial. Il y a bien sûr une part de rêve, mais qui se base toujours sur des faits réels. C’est pourquoi je consacre beaucoup de temps aux recherches, afin d’écrire au plus juste ». Sa saga retrace ainsi l’histoire tumultueuse de la région, des Celtes à nos jours, en passant par l’installation du christianisme au début du Moyen-Age. Sans oublier les deux guerres mondiales dont il sera question dans le tome 10 qui est déjà en préparation. 

La vie des femmes à travers les siècles

Avec « La Vallée Perdue – La Vengeance », les lecteurs plongeront dans l’histoire contemporaine de la région à travers une troublante affaire de vengeance. Qui a bien pu être assez fou pour s’en prendre au Comte Ludovic de Distelstein ? Une intrigue déroutante où le suspense est, jusqu’à la fin, garanti.

Outre le caractère historique de la saga, c’est sur la vie des femmes à travers les siècles qu’Huguette Eichwald se penche.  « La condition de la femme n’a cessé d’évoluer au fil du temps. Et a même régressé à certaines périodes de l’histoire… Mais ce qui est sûr, c’est qu’elles ont toujours réussi à obtenir ce qu’elles veulent (sourire) ! ». Entre les lignes, les lecteurs trouveront matière à réfléchir, sur la vie, l’amour, la société et son évolution, d’hier à aujourd’hui.

« Chaque tome peut se lire séparément. Mais il y a fort à parier que cela vous donne envie de plonger dans l’intégralité de la saga ! », s’amuse-t-elle. Cela tombe bien, ses romans sont à consommer sans modération.   

Découvrez les romans d’Huguette Eichwald et commandez : huguette-eichwald.blogspot.com

Un article d’Anne Durand